Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par VILLEVERTE

Tout vient à point à qui sait attendre, voici donc le compte rendu de l'Assemblée générale du Comité de Quartier de Villeverte.

Nous sommes heureux de vous le présenter ci-dessous après de multiples problèmes de santés et autres.

Bonne lecture

Comité de quartier de Villeverte

Procès verbal de l’Assemblée Générale du samedi 22 février 2014

Etaient présents dans la salle :

Une centaine de personnes dont 3 représentants de l’Union des Comités de Quartier de Nîmes Métropole (UCQNM) ainsi que des présidents des Comités de Quartiers voisins.

Élus présents :

Michel Bazin (adjoint au Maire représentant celui-ci), Franck Proust (1er adjoint au Maire et député européen), Yvan Lachaud (adjoint au Maire et vice-président de Nîmes Métropole), Laurent Burgoa (adjoint au Maire et conseiller général), Patricia Fourquet (Adjointe au Maire, déléguée à l'aménagement numérique et aux technologies de l'information et de la communication), et Marie-Reine Delbos, Conseillère municipale, déléguée aux parcs et jardins.

9 H 30 : Daniel Poudevigne, secrétaire, déclare la séance ouverte et rappelle brièvement le déroulement de l’A.G. :

  • Rapport Moral présenté par la Présidente, Claudine Schweyer

Questions et vote

  • Rapport financier présenté par la trésorière, Odette Hénin

Questions et vote

  • Renouvellement du Conseil d’Administration

Présentation des candidats et vote

  • Questions diverses
  • Questions aux élus

Rapport moral 2013

L’année 2013 a surtout été marquée par le début des travaux du pont sur la RN 106. Travaux gigantesques qui bouleversent notre environnement. Si le planning est respecté, ce pont qui a fait couler beaucoup d’encre, sera opérationnel à la fin de l’année et sécurisera enfin cette traversée "suicidaire".

C’est un plus certain pour notre quartier qui était jusqu'à présent coupé en deux.

Il faudra attendre la fin des travaux pour voir l’aménagement du chemin du Paratonnerre, côté bois des Espeisses.

A signaler : le début de création d’une voie verte qui devrait contourner les Hauts de Nîmes à l’emplacement de l’ancien DFCI.

Un premier nettoyage a été organisé à l’automne avec le service des espaces verts, un dimanche. Merci à toute l’équipe! Nous souhaitons que ce chemin devienne une « vraie voie verte », reliant dans un premier temps Vacquerolles (puis pourquoi pas Caveirac) d’un côté, le bois des Espeisses et le Clos Gaillard de l’autre. Nous poursuivrons ce nettoyage au printemps.

Dernièrement des dépôts sauvages, provenant surtout de voitures, ont été découverts et enlevés par les services de la mairie. C’est vraiment lamentable que des individus se permettent de prendre nos garrigues pour une décharge !

Comme vous avez pu le constater, ici et là des ralentisseurs ont été créés, pas toujours très appréciés, mais il faut bien faire prendre conscience aux conducteurs sauvages que nos chemins ne sont pas des circuits de course. Nous souhaitons que ces chemins demeurent dans leur état "rustique" pour ne pas encourager la vitesse, mais leur entretien est malheureusement souvent aléatoire. Trous, clapas écroulés, végétation envahissante…, l’entretien n’est pas au top !…

Concernant les transports :

Tous les bus qui s’arrêtaient jusqu'à présent au rond-point du Paratonnerre desservent maintenant les Hauts de Nîmes en passant par le chemin de la Cigale et l’ancienne route d’Anduze. Cette année, leur nombre a été augmenté, ce qui est actuellement assez satisfaisant. L’idéal serait d’avoir une navette toutes les demi-heures. Rêvons !...

Concernant Internet :

Actuellement nous accédons à Internet par le Wifi avec Alsatis : cela a été 4 ans de bagarres serrées, merci à Marc Ferrier qui n’a pas ménagé sa peine…, ni nos élus d’ailleurs. Il faut remercier également Jean Pierre Choquet qui, en tant que représentant de la copropriété des Hauts de Nîmes, avait négocié la pose d’une antenne relais sur le bâtiment des tennis couverts. Cela a contribué au fait de pouvoir accéder à Internet dans la plupart des foyers depuis plus de trois ans, et ce dans des conditions correctes. Il faut néanmoins signaler que depuis le début de l’année beaucoup se plaignent de nombreuses coupures ou d’une insuffisance de débit. Mais Alsatis fait la sourde oreille à nos réclamations.

Heureusement, bientôt… la « fibre optique » sera là ! Peut-être est-ce dû au fait que nous avons beaucoup fait parler de nous, mais c’est une réalité : la ville de Nîmes, en la personne de notre sénateur-maire Jean-Paul Fournier, a décidé que notre quartier serait en priorité irrigué par la fibre optique et cela dès cette année. Alors merci, Monsieur le Maire.

Jean Pierre Choquet a fait un point sur les travaux en cours. Nous vous en ferons part tout à l’heure et nous pourrons également poser des questions à nos élus.

Question animations - activités :

  • la Fête des Capitelles a eu lieu cette année le 29 Juin, et ce fut une réussite.

Nous y tenons beaucoup et elle demande beaucoup de travail de la part des équipes bénévoles : avant (demandes et réservations diverses, commandes, installation), pendant (barmans, cuisiniers, serveurs : personne ne ménage sa peine!), mais également après (démontage, nettoyage, rangement du matériel). Elle peut et doit évoluer, car le Plan des Reboussiers est un endroit magique que beaucoup de quartiers nous envient.

  • le pique-nique au Domaine de l’Orviel, cette année le 15 Juin, est devenu une institution ! Un lieu de charme pour une dégustation des vins des frères Cabane et le partage des mets succulents apportés par chacun, assortis de grillades.
  • le vide-greniers : 2 réussis seulement sur 4 programmés, car la pluie s’invite trop souvent. Nous ne sommes pas découragés, et cette année il est programmé en septembre (le 14). Même si cette activité ne rapporte pas grand-chose au Comité, c’est un moment extrêmement sympathique et convivial.
  • une nouveauté ! La chorale de Villeverte est née, grâce à Lucette Poudevigne, qui vous en parlera tout à l’heure.

Concernant la communication :

  • Nous avons notre journal : « Lou Reboussié ». Trois à quatre numéros par an sont composés, édités et distribués dans tout le quartier. Nous essayons au fil des numéros d’informer les habitants de Villeverte, mais pas seulement, car notre petit journal est également lu par nos élus et les médias qui en sont destinataires. Les habitants de Nîmes peuvent en prendre connaissance par le biais de notre Blog ou sur le site de l’Union des Comités de Quartiers de Nîmes Métropole.
  • Nous avons également notre Blog : très actif, grâce à Norbert Vivès qui l'alimente en continu. C’est un outil d’échange très actuel.
  • De surcroît de nombreux articles dans la presse concernant notre quartier permettent de ne pas se faire oublier et d’exprimer nos avis et réflexions. Informons, communiquons !

Pour les nouveaux habitants, et ils sont nombreux, un rappel rapide des aménagements qui ont été réalisés ces dernières années est ici fait :

  • aménagement de l'intersection chemin du Paratonnerre/chemin de la Cigale/chemin de la Capitelle Pointue et création d'un rond point végétalisé, avec cette année 3 magnifiques sapins de Noël, qui malheureusement ont disparu en quelques jours pour aller garnir, semble-t-il, d’autres quartiers. Dommage !
  • édification d'un abribus en pierres sèches, à ce même carrefour : un signal fort dans le quartier.
  • aménagement du Plan des Reboussiers avec murets en pierres et protection de la capitelle. Après une période « chaude », c’est redevenu un lieu calme et agréable pour tous.
  • panneau d’affichage : pour permettre une meilleure communication, une boîte à lettres a été installée en bas du panneau pour recevoir vos idées, vos avis, vos demandes. A noter : la grille a été posée par la mairie, sans consultation du Comité de Quartier, et à la demande d’un habitant du quartier. Nous aurions préféré laisser le panneau libre d’accès…
  • création du rond-point à l'intersection chemin des Hauts de Nîmes/chemin de la Capitelle Pointue. Utile, bien que très étroit, pour casser la vitesse mais vraiment pas très esthétique.

Dossiers suivis au cours de l’année :

  • organisation de 4 conférences sur le thème des transports et de l'urbanisme avec l’Union des Comités de Quartier (UCQNM). Ces conférences ont permis une prise de conscience, et de nourrir des réflexions sur le devenir de notre ville, de notre région. A l’heure de la métropolisation, s’informer est une priorité.
  • négociation avec le SPANC (service public d'assainissement non collectif), également avec l’UCQNM : après avoir obtenu une diminution du tarif des contrôles (97 € au lieu de 123 €), nous avons pu obtenir qu'ils soient espacés de 8 ans au lieu de 4.
  • surveillance de l’application des lois et de leur respect par tous, notamment celles relatives au PLU (Plan Local d’Urbanisme), promotion de la charte de la garrigue. Malheureusement, pour le moment cette dernière n'est pas opposable aux tiers !
  • rappel : il est obligatoire d’afficher son permis de construire pendant toute la durée du chantier ; des maisons se construisent ici et là sans qu'aucun panneau ne soit affiché...
  • participations à des ateliers avec l’Union de Comités de Quartier sur la révision du PLU. Mais actuellement tout est arrêté : plus de nouvelles !...
  • une réunion SÉCURITÉ a eu lieu au mois d'octobre, en présence de Richard Tibérino (adjoint responsable de la sécurité), Bernard Sérafino (directeur de la sécurité), Thierry Razigade (directeur de la police municipale) et Geneviève Nicole (directrice sécurité prévention). Plusieurs membres du C.A étaient présents : cette réunion nous a permis d’évoquer les problèmes spécifiques à notre quartier que sont la prostitution toujours présente près du pont de chemin de fer, les cambriolages avec violences, la vitesse excessive et autres faits qui ont fait la une des médias.
  • il a été convenu que des caméras seraient installées, dès que la fibre optique sera opérationnelle, aux entrées stratégiques de notre quartier.
  • en ce qui concerne la prostitution et la fermeture du chemin du Puech Vert ou elle a lieu : une proposition a été faite de mettre dans un premier temps un panneau « accès interdit aux voitures sauf riverains », mais nous insistons pour que ce chemin soit fermé par une barrière avec clé.

Dossiers à suivre :

  • la fibre optique : un point sera fait en fin de séance.
  • le tracé du contournement Ouest : nous n'avons pas de réponse actuelle de la part de M. Burté, directeur de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (ancienne DRE).
  • tracé exact de la rocade Nord géré par le Conseil Général : ici également plus rien ne bouge! Quelles entrées ? Quelles sorties ? Comment se passe le raccordement avec le contournement Ouest ?
  • réhabilitation de la bergerie avec plein d’idées : Maison de l’environnement avec la « Charte de la Garrigue » en majesté et des tableaux synoptiques pour les scolaires, une maison de ou des quartiers, une boutique « produits régionaux », un café médiathèque… Nous souhaitons vivement être un acteur écouté dans ce dossier qui pourrait, s’il est bien monté, bénéficier de subventions européennes; mais pour cela il faut que la ville, propriétaire des lieux, s’investisse réellement.
  • révision des PLU, PDU et SCOT : tous ces documents sont liés et doivent être mis en harmonie et étudiés conjointement, dans le cadre d'une vraie concertation avec la population.
  • bassin des Antiquailles : délais, accès avec rond point ou échangeur ? Ce dossier mérite toute notre attention car sa création se fait grâce à la vente de plusieurs millions de tonnes de matériaux, générant énormément de circulation de poids lourds.
  • lotissement de la pointe Nord du Bois des Espeisses : que devient-il ? L’autorisation de lotir de l’époque est caduque, et le terrain est toujours propriété de la Ville de Nîmes. Alors retour à la case départ ?
  • et,… toujours en attente : l’aménagement du carrefour ancienne route d’Anduze/chemin de la Cigale.
  • passage de la Médiathèque dans le quartier.
  • fermeture le long de la voie de chemin de fer.

Le prochain C.A. aura encore beaucoup de dossiers à gérer !...

Vote : le rapport moral est approuvé à l’unanimité

Rapport financier :

Fête de quartier :

Une chaleureuse animation fut de mise lors de la fête du comité qui a eu lieu le 29 juin 2013. La mobilisation des bénévoles était là, ainsi que l’ambiance et la bonne humeur générale.

Au niveau chiffres, ce fut meilleur qu’en 2012, avec une augmentation des recettes de 12 %. Ces recettes ont été constituées par les boissons et les prestations culinaires pour un montant de 1.982 €.

A cela s’est ajouté d’une part une subvention de la mairie (que nous n’avions plus eue depuis 2 ans) d’un montant de 750 € et d’autre part une autre subvention du Conseil Général d’un montant de 150 €. Nous remercions chaleureusement, à cet effet, la mairie ainsi que le Conseil Général en la personne de Madame Barbusse. A noter que sans cette aide municipale et celle du Conseil Général, nous serions en perte !

Concernant les dépenses de la fête, elles ont été constituées des boissons, des marchandises, de l’orchestre, de la Sacem, etc…, pour un montant global de 2.276 €, ce qui nous laisse un bénéfice de 606 €.

A noter que les deux années précédentes nous avions eu un déficit (364 € en 2011 et 643 € en 2012).

Ces résultats là concernent donc uniquement la fête de quartier.

Compte annuel d’Exploitation :

Les recettes de la fête nous permettent de faire face aux dépenses annuelles. A ces recettes indiquées précédemment (subventions comprises) s’ajoutent quelques produits financiers pour 112,31 € émanant des intérêts d’argent placé, de la participation financière des choristes de la chorale de Villeverte (381 €), sans oublier les cotisations qui, elles, ont baissé de 5 % : elles se montent à 705 € au lieu de 740 € l’année précédente.

Ce qui nous donne un total général de recettes de 3.930 €, en progression de 7 % par rapport à 2012.

Pour les dépenses, elles sont occasionnées par les achats de la fête cités précédemment, les frais administratifs avec la publication du Reboussié pour une valeur de 642 €, les assurances (365 €), notre adhésion à l’Union des Comités de Quartier (50 €), le chef de chœur de la chorale (371 €), des dépenses diverses pour 39 € (Sacem et tirage de plans) et l’amortissement de la friteuse et des toiles cirées achetées les années précédentes pour 201 €.

Ce qui nous donne un total général des dépenses de 3.523 € et une bonne maîtrise des charges, avec une baisse de 24 % par rapport à l’année précédente.

A noter toutefois les apports personnels de chacun en terme de bénévolat et de gratuité (frais de courrier, de photocopies etc.), ce qui minimise les charges.

Par différence donc avec les recettes, nous dégageons un bénéfice de 408 €.

Rien d’extraordinaire sachant que depuis 2009 nous dégageons de la perte; l’année dernière, d’ailleurs, elle était de 712 €.

D’où la nécessité d’être vigilants et l’intérêt des précieuses participations de la Mairie et du Conseil Général, qui permettent de donner du souffle au Comité. Cette semaine au courrier nous avons eu une lettre de Jean-Paul FOURNIER, nous indiquant qu’il renouvelait sa subvention de 750 € et, de son côté, Madame Marie-Chantal Barbusse nous a confirmé qu’elle nous octroyait sur sa dotation du Conseil Général la somme de 300 €. Nous les en remercions vivement.

Pour en terminer avec les comptes, je vous donne les positions financières en banque et en caisse.

Vote : le rapport financier approuvé à l’unanimité

Élection du nouveau conseil d’administration

Le conseil d’administration est inchangé, car il n'y a pas de nouvelle candidature.

Sont réélus à l’unanimité :

ARNAUD Didier

BONNET Jean-François

BROCHE Michel

CABANE André

CANCEL Christiane

CHOQUET Jean Pierre

ÉLIE Cécile

GOMBERT Élisabeth

GRANDJEAN Denis

HÉNIN Odette

KREBS Brigitte

MARTIN Jean-Michel

MARTINEAU Caroline

MONTAZAUD Jean-Camille

PÉRÉDES Bernard

POUDEVIGNE Daniel

SCHWEYER Claude

SCHWEYER Claudine

VIVÈS Norbert

Fibre optique :

Jean-Michel Martin, vice-président, donne des informations recueillies par Jean Pierre Choquet auprès des responsables d’Orange.

Où en est la fibre ? Bref rappel du contexte :

Dans le cadre d'un Appel à Manifestation d'Intention d'Investir lancé par l'Etat, Orange s'est positionné en 2011 en indiquant équiper les 500 plus grandes communes de France puis en portant ce chiffre en 2012 à 3600.

La fibre à Nîmes : à quelles dates ?

Le planning de déploiement d'Orange prévoit que la totalité de la commune soit fibrée avant la fin 2018 et que Nîmes-Métropole le soit avant la fin 2020.

En ce qui concerne la ville de Nîmes, une première zone du centre a commencé à être équipée au 2ème semestre 2013 et la logique aurait voulu que tout le centre-ville soit équipé en premier lieu, puis les quartiers périphériques par cercles concentriques successifs.

Dans ces conditions, le quartier de Villeverte aurait logiquement dû être fibré en 2017 ou 2018.

Mais lors de la présentation par Orange de leur planning de déploiement, Jean Paul Fournier a fermement indiqué qu'il serait souhaitable de privilégier notre quartier, sensiblement déshérité du point de vue numérique.

C'est donc ainsi que Villeverte sera équipée en 2014 !

Comment ?

Trois PMZ (Points de Mutualisation de Zone regroupant jusqu'à 360 connexions) seront installés dans Villeverte.

A partir de ces trois armoires sera déployé un réseau en étoile qui desservira des points d'aboutement, qui permettent de 72 à 144 connexions, puis les points de branchement client, permettant de connecter de 1 à 10 logements.

L'ensemble de ce réseau empruntera le chemin qu'emprunte actuellement le réseau téléphonique (fourreaux enterrés et quelques portions en aérien).

Enfin, à partir de chaque point de branchement sera tirée la fibre terminale qui le relira à la maison.

Détails et coûts du raccordement

A l'heure actuelle donc, on peut raisonnablement espérer que le réseau soit achevé dans le courant du second trimestre 2014. A partir de la disponibilité opérationnelle de la totalité du réseau, Orange a l'obligation d'observer une période de "standby" de trois mois. Ceci pour permettre aux opérateurs qui le souhaitent de se positionner auprès d'Orange et d'installer leurs matériels.

Leurs offres devraient donc être disponibles au troisième trimestre 2014.

A la souscription d'un abonnement, l'opérateur retenu par le client procèdera à la mise en place de la portion de fibre terminale qui reliera le point de branchement à la prise Ethernet de la maison.

Un forfait de l'ordre de la centaine d'euros sera demandé pour ce raccordement.

Dans l'hypothèse où le passage de la fibre sur le domaine privé s'avèrerait impossible, un devis de prestation pourra être proposé au client, qui aura également la possibilité de réaliser par lui-même les travaux de mise en place d'un fourreau, avant la mise en place de la fibre.

En fin de séance Patricia Fourquet qui nous a rejoints, nous confirme que la fibre optique irriguera bien notre quartier dès cette année. La première armoire desservant le bas du Paratonnerre devrait être opérationnelle pour l’été. La seconde située au rond point du Paratonnerre serait prête pour l’automne ainsi que celle des Hauts de Nîmes.

Selon Patricia Fourquet, le retard constaté est dû à ERDF, qui traine les pieds pour donner son accord concernant l’utilisation par Orange de ses poteaux. En ce qui concerne la mairie tous les accords d’occupation de la voie publique ont été donnés.

Interventions diverses :

  • un « motard » signale que la vitesse des véhicules est en général excessive, et que la bretelle côté Est du pont est dangereuse, notamment la traversée vers le chemin du Paratonnerre côté Ouest.
  • souhait général : que le chemin du Paratonnerre partie basse soit aménagé avec des chicanes pour ralentir la circulation.
  • Laurent Burgoa rappelle que les chemins de garrigue ne doivent pas être élargis, ce qui correspond aux souhaits des habitants du quartier.
  • Claudine Schweyer pose la question des arrêts de bus prévus dans le projet du pont côté Bois des Espeisses : quel itinéraire prendront les bus ? Feront-ils demi-tour, vu le passage étroit sous la voie de chemin de fer ?
  • Cécile Élie fait remarquer que le nombre de parkings prévus dans le projet du pont n’est pas suffisant et qu’il faudrait en prévoir largement plus.
  • que devient le lotissement de la pointe Nord du Paratonnerre ? Claude Schweyer précise que le permis de lotir est caduc et que le terrain appartient toujours à la ville. Le premier projet prévoyait des terrains accessibles par une voie intérieure et l’ensemble du lotissement était entouré d’un mur, ce qui n’est pas dans l’esprit du quartier. Le même reproche peut être fait pour le lotissement de 8 lots qui vient d’être accordé chemin de la Capitelle Pointue avec, à nouveau, une voie de desserte intérieure, alors que tous les terrains pouvaient être desservis directement par les voieries existantes ; cela entraîne des surfaces imperméables supplémentaires.

Denis Grandjean, rappelle les demandes de notre comité :

  • sécurisation du carrefour de l’ancienne route d’Anduze/chemin de la Cigale (Laurent Burgoa s’oppose à la création d’un rond point),
  • aménagement de la Bergerie,
  • ralentisseurs de part et d’autre du Plan des Reboussiers (coût de 11.000 € proposé au Conseil de quartier, ce qui semble excessif !),
  • poubelles près des conteneurs à verres (refusées actuellement par la ville),
  • voie verte à continuer jusqu’à Caveirac, ce qui représente une distance de 3,5 kilomètres.
  • demande d’un terrain de jeux,
  • contournement Ouest : Franck Proust informe que l’instruction serait terminée fin 2014.

Daniel et Lucette Poudevigne présentent la chorale de Villeverte et font appel aux candidats pour les rejoindre. La chorale se compose actuellement de 14 choristes, dirigés par un chef de coeur. Elle animera la « Fête des Capitelles ».

Denis Grandjean présente rapidement sa création d’un marché direct « Producteurs/consommateurs » chez lui, à l’angle du chemin de la Capitelle Pointue et du chemin des Hauts de Nîmes, avec des produits de qualité, si possible bio. Il devrait fonctionner à partir du mois d’Avril.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

J 13/05/2014 14:13

Petite question concernant le terrain de jeux, il consiste en quoi ? jeux pour enfants, terrain de sport ... ? A quel endroit ? Qu'est ce qui a était décidé ? Merci pour votre réponse