Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par VILLEVERTE

Courriel de M. G. Lemaire

 

Courriel de M. G Lemaine du 13/04/2011

 

Veuillez trouver ci-joints deux articles que je viens de découvrir tardivement dans la dernière Gazette de Nîmes :

-          - Un article intitulé « la guerre des polices » où monsieur Tibérino ne semble pas vivre quotidiennement  la bonne coopération avec la police nationale qu’il décrivait devant notre assemblée lors de sa dernière causerie sur la sécurité à Nîmes. Pour le cas, il se plaint du retard apporté par cette dernière à notre police municipale, récemment bien mal en point face à des émeutiers au stade Marcel Rouvière.

-          - L’article succinct relatant l’agression de monsieur Cabane placé en page intérieure rubrique « faits divers ».

J’adresse à ce journal pour sa rubrique courrier des lecteurs la réponse suivante. La publication n’est pas garantie…

G. LEMAIRE


Un court article dans votre parution du 7 au 13 avril rend compte en page 15 d’un « fait divers » concernant notre quartier de Villeverte. Une vingtaine de lignes laconiques sortie d’une main courante pour signaler qu’une équipe de cambrioleurs a été surprise par un « propriétaire ». S’ensuit la poursuite dans le jardin où l’un des malfrats « jette une pierre au visage de celui-ci, le blessant à l’œil». Ils parviennent à s’enfuir avec une TV. « L’homme » est transporté à l’hôpital Lapeyronnie....  La Gazette n’en sait sans doute guère plus pour relater ce qui est un fait divers mais aussi un drame pour une famille, car notre ami est âgé et risque bien d’y perdre un œil. Il a une grave fracture à l’arcade sourcilière. Nous n’évoquerons pas le choc émotionnel. C’est un drame aussi pour nous tous parce que nous le connaissons et l’apprécions beaucoup. Nous le savons attentif envers les autres et exempt de toute agressivité. Il a été président de notre comité de quartier. Il nous manque, on l’opère actuellement, le résultat est incertain.

Jusqu’à présent nous nous étions presqu’habitués à subir un à deux cambriolages par semaine, mais maintenant une limite semble avoir a été franchie avec cette agression. Puisse ce court éclairage témoigner de notre émoi et de notre indignation pour ce « fait divers » qui s’ajoute à nombre de ces souffrances quasi-ignorées, face auxquelles notre société trouve vraiment peu de réponses.

 

Guerre-des-polices---N-mes334.jpg

*********

propri-taire-agress-335.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

christiane cancel 06/05/2011 01:10


vendredi a 1
h du matin tentative de cambriolage chez christiane cancel
en 5 mns la dag est arrivee felicitations on ne les a pas
attrapes il etaient entrain de passer par le toit la trappe du wc j ai criee et menacee


Gilles LEMAIRE 21/04/2011 15:20


Le dernier exposé sécurité de monsieur Tibérino ne comportait pas que des statistiques mais rappelait aussi quelques mesures élémentaires pour se préserver face aux malveillants et notamment de
bien s’entendre entre voisins pour se sécuriser. Il faut observer ce qui se passe dans sa rue et surveiller les biens en cas d’absence. La solidarité entre voisins est la meilleure des préventions.
Les malfrats tirent profit de l’individualisme qui prévaut habituellement dans les rapports au sein des quartiers. Il faut se défendre collectivement. Il a bien insisté sur l’intérêt de disposer
d’une alarme reliée par téléphone à son voisin, ce qui est plus efficace qu’une société de surveillance. Dans le même ordre d’idée, il est sans doute utile que cette alarme couvre l’espace
extérieur de la maison afin de prévenir une intrusion au plus tôt, beaucoup d’agressions ayant lieu alors que les habitants sont présents. Puis-je préciser que l’on peut s’installer son alarme
soi-même, ce qui rend l’opération moins onéreuse.
Personnellement je trouve que la décision très bureaucratique de changer les immatriculations des véhicules en interdisant toute identification immédiate par le traditionnel numéro du département
est une erreur. Il y aura toujours quelques technocrates pour démontrer le contraire mais nous sommes écrasés par ce type de décisions que je ne qualifierai pas, décisions qui parviennent à
s’imposer dans l’indifférence et contre tout bon sens.


Didier Gourdou 20/04/2011 07:36


La prévention n'est pas une arme absolue; ça se saurait. Mais si l'applicaion de quelques mesures évite quelques cambriolages, ce sera toujours ça de gagner. Maintenant, si vous avez d'autres
idées, n'hésitez pas à nous en faire part.


Mme huertas 19/04/2011 22:24


Faire de la prévention au vol ?croyez vous que cela suffit?nous avons été cambrioles l été dernier alors que nous sommes équipes d' une alarme,on nous a dévalise en 10mn!tous les volets étaient
fermes ,le portail aussi.je ne vois aucun de mes voisins dans des maisons ouvertes aux 4vents,nous vivons dans la peur,tous paranos a la moindre voiture qui circule,nos cambrioleurs semble t il
étaient a scooter au nombre de 4,alors elle a bon dos la prévention .....


Didier Gourdou 18/04/2011 19:20


On ne s'en rend pas forcément compte mais les police municipale et nationale patrouillent dans le quartier, durant la journée et pendant les créneaux horaires dits "sensibles".Cependant, notre
quartier a la physionomie d'un secteur rural, est assez étendu, et il ne peut y avoir une patrouille dans chaque chemin en permanence. CQFD.IL appartient également aux habitants de prendre
certaines mesures. La plus élémentaire consiste à maintenir son portail fermé durant la journée et on constate toujours que certaines propriétés sont ouvertes aux quatre vents. Il n'y a qu'a
rentrer et se servir! On ne peut pas toujours tout attendre de la collectivité, surtout en matière de sécurité. IL sera peut-être opportun de plancher sur une réunion de sensibilisation à la
prévention des risques en matière de vols et agressions à domicile. Des réunions comme celle du 8 mars dernier ne servent à rien. je n'y suis d'ailleurs même pas venu. Ecouter une lithanie de
chiffres, statistiques et autres promesses ne me sont personnellement d'aucune utilité.