Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par VILLEVERTE

Garrigue en feu à Villeverte à Nîmes

 

 

Édition du mardi 31 août 2010  MIDI LIBRE

Incendie en garrigue : des maisons menacées

DR

Nimes. NîmesIncendie en garrigue : des maisons menacées


LESFAITS : A Nîmes, un feu d'origine criminelle a parcouru 30 hectares et en a détruit 10

Grosse angoisse hier après-midi, en garrigue, dans le secteur du quartier de Villeverte lorsqu'un incendie s'est déclenché non loin de la route d'Alès. Il était presque 13 heures quand un feu a commencé à grossir et a traversé les champs. Progressivement, les flammes ont glissé dans la végétation. Assez vite, les sapeurs-pompiers se sont déplacés. Mais les conditions d'intervention n'étaient pas idéales. En effet, le mistral soufflait particulièrement fort et rendait le travail de secours malaisé. Les services de la météo avaient prévu des rafales de vent de 60 à 80 km/h. Dans les chemins de garrigue, les riverains s'angoissaient de la progression des flammes qui menaçaient les maisons en même temps qu'une épaisse fumée avait envahi le secteur. A mesure que le feu avançait en

direction des bâtisses, certains ont tenté, à la hâte, de défendre leur logement, parfois avec des moyens rudimentaires. Les sapeurs quadrillaient le quartier pour trouver le meilleur angle d'attaque face au feu. Au moment le plus aigu de la crise, plus de 175 pompiers étaient déployés sur le site avec une trentaine de véhicules répartis méthodiquement sur les différents fronts du feu. L'embellie arrivait du ciel avec la venue des moyens aériens. Ainsi trois Canadairs et deux Dash ont effectué des rotations sur les points les plus exposés notamment les endroits où les maisons étaient menacées. En tout, 16 largages d'eau ont permis de circonscrire le feu et de considérablement aider les moyens terrestres. L'acharnement des sapeurs a permis de maîtriser le feu aux alentours de 16 h 45. Peu à peu, dès que la virulence des flammes a décliné, les équipes d'extinction se sont progressivement retirées. Hier soir, un dispositif allégé était maintenu pour prévenir tout risque de reprise.
Le bilan de la journée est tout de même lourd : trente hectares parcourus par le feu et dix détruits. Les premiers éléments de l'enquête semblent établir que le feu serait parti d'une voiture incendiée volontairement.

Photos Gilles LEFRANCQ

Hocine ROUAGDIA hrouagdia@midilibre.com
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Didier Gourdou 31/08/2010 19:54


Grosse angoisse, en effet, pour quelques riverains dont je faisais partie, qui regardaient avec inquiétude les flammes s'approcher de l'ancienne route d'Anduze. La situation a flotté un moment, les
pompiers tardant à se redeployer, et les gardes verts municipaux commençaient à nous conseiller d'évacuer les maisons ! On a vu les pompiers et les "canadair" arriver avec grand soulagement.
J'espère que les riverains immédiats de la zone brûlée n'ont pas trop subi de dégâts et que tous les chevaux ont pu être mis à l'abri. Restons prudents et vigilants !!