Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par VILLEVERTE

Comité Villeverte

 

La « Fête des Capitelles » côté pile, côté face !

 

Faire la fête et, en particulier  la « Fête des Capitelles », c’est s’amuser, échanger, sacrifier à notre gourmandise en matière de paëlla, saucisses frites et grillades, le tout arrosé de bière, de gouleyants vins des frères Cabane ou même de champagne et de tout autre breuvage avec ou sans bulles. C’est aussi, pour le Comité de quartier Villeverte, l’occasion de nourrir un petit cochon-tirelire de façon à couvrir des dépenses tout au long de l’année. Mais notre petit cochon est au régime sec, car même avec les subventions (merci la mairie, merci le conseil général) qui nous aident, les comptes sont toujours ric-rac en dépit de l’énorme implication des bénévoles qui, après s’être transformés en déménageurs pour installer buffet, tables, chaises, s’être improvisés cuistots et barmen( maids), s’être ensuite re-mobilisés jusqu’à 3 heures voire quatre heures du matin pour ranger et sécuriser le matériel, vont, souvent  jusqu’à racheter les surplus, quitte à boulotter des merguez surgelés pendant 6 mois….

 

Il est vrai que les flonflons lorsqu’il s’agit d’un orchestre de qualité ne sont pas gratuits pas plus que les investissements basiques (assiettes, verres, nappage, produits de base…) ou, ceux, exceptionnels générés par l’obligation de remplacer une friteuse caractérielle ou d’élargir nos prestations avec l’achat d’une plancha . En plus nous devons payer le branchement électrique à ERDF qui avant était gratuit ou pris en charge par la mairie presque 300 € !

 

L’organisation de la fête impose à la fois de tirer les prix, d’emprunter ce qui manque (ex : les machines à café) et ceci avec une grande dose de débrouillardise pour récupérer la bonne longueur de câble électrique ou inventer un réseau de tuyaux d’eau aussi hétéroclites qu’efficaces. N’oublions pas, non plus, la bonne volonté des voisins (merci au groupe Cancel, Poudevigne, Saint-Cyr, Lemaire) mise à l’épreuve pour abriter le matos et assurer les dépannages de dernière minute.

 

La « Fête des Capitelles » c’est du jonglage aléatoire mais c’est une tradition trop sympa pour être abandonnée. Même si les organisateurs en sortent épuisés en se jurant que « non, la prochaine fois ils laissent tomber », on est sûr de leur fidélité d’année en année. En fait c’est gratifiant de donner de son temps, de son énergie pour offrir du plaisir et créer du lien social. Et puis, s’impliquer dans la fête c’est bosser dur mais c’est aussi partager des moments de franche rigolade.

 

Au final, même si la fête oblige à jongler entre recettes et dépenses avec des comptes tenus, au sou près, par notre trésorière Odette Hénin (et consultables par tous lors de l’assemblée générale ou sur demande spécifique) elle doit demeurer la marque de notre quartier, pour illustrer notre souci commun de mieux vivre ensemble.

 

C’était juste un petit point «  sur les  i » pour répondre à quelques interrogations et susciter, nous l’espérons

 des vocations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Peyre Gérard 05/03/2011 18:56


Ne serait-il pas judicieux demettre sur ce blog La rte du Comité de Villeverte , si bien sûr elle existe ?
Merci


Chantal 05/03/2011 11:18


Les problèmes de cafetières et friteuses ne pourraient-ils pas être résolus par une demande de don au quartier, il y a sûrement des habitants qui ont du matériel dont ils ne savent que faire et qui
seraient ravis d'en faire profiter l'association. Certaines personnes qui ne peuvent pas s’engager à aider physiquement se sentiraient moins gênées en offrant du matériel quitte à l'acheter, je
pense qu'il y a dans le quartier des personnes qui ne rechignent pas à acheter une cafetière pour que la fête soit une réussite sans trop de problèmes de matériel et que les bénévoles puissent
profiter eux aussi de cette fête en réduisant les problèmes de dernière minute.