Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 12:49
article-midi-libre-bobo.jpg

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 12:46

Comité Villeverte

 

 

Compte-rendu réunion CA du 12 janvier 2010

 

 

 

Présents malgré la neige et le verglas :André Cabane, Jean-Piere Choquet, Cécile Elie, Marc Ferrier, Elisabeth Gombert, James Kirknes, Daniel Poudevigne, Claudine Schweyer, Norbert Vivès.

 

Excusées : Christiane Cancel, Anne-Marie Privat

 

Ordre du jour :

Découpage et dégustation de la galette confectionnée par Claudine . Un roi : André Cabane. Une reine : Claudine Schweyer  mais nous avons immédiatement aboli les privilèges.

Le sous-développement numérique (plat de résistance s’il en fut) avec l’actualité racontée par Marc Ferrier et les précisions techniques de Jean-Pierre Choquet.

L’urgence du prochain Reboussié à distribuer le 6 février 3 semaines avant A.G. (à boucler lors du prochain bureau du CA le 2 février avancé d’une semaine) pour annoncer l’Assemblée générale le .27 février.

Réflexions sur l’emplacement du prochain vide-grenier le 9 mai.

Demande d’une visite technique pour cerner les points noirs de circulation dans notre quartier.

Divers

 

 

Numérique :

La lettre de Marie Gervais (chargée de mission au cabinet du maire) envoyée le 7 février, par mail, et indiquant que, en dépit de ce qui avait été annoncé, notre quartier allait rester en zone blanche à cause d’un recours concernant l’antenne du paratonnerre a provoqué de vives protestations. Des échanges téléphoniques ont eu lieu entre cette responsable, la présidente de Villeverte, et Marc Ferrier. Il en ressort qu’il y a peut-être une chance d’éclaircie dans ce ciel d’orages avec l’espoir d’une desserte dans « quelques semaines »

Premier point ; le dossier est traité au niveau de Nîmes métropole avec l’objectif de passer de 65% de couverture à 80%. Sur les 21 zones blanches, 18 dont Villeverte, devraient être desservies.

Deuxième point  : le blocage concernant le raccordement Als@tis au pylône  Bouygues pourrait être levé moyennant quelques réserves dans la convention signée entre les parties,  Nîmes Métropole s’étant engagée à couvrir les conséquences éventuelles du recours intenté par Mme et Mr Xxxx qui ne veulent plus de pylône à proximité de leur maison. Il faut noter  que ce pylône existe depuis plus de 10 ans et qu’à l’époque aucun recours n’avait été déposé…  

A ce propos le CA a considéré qu’il n’était pas de son rôle de faire pression sur ces personnes « car ils sont dans leur droit et que leur recours vise le pylône et non pas la pose d’une antenne supplémentaire », celle-ci étant de très faible puissance 0,3 à 0,4 v/m.

Troisième point : Marc explique que le signal viendra du Colisée, via Redessan et la tour Tholozan.  Il indique également « qu’il est probable que vu le relief certains points du quartier ne seront pas « arrosés ».

  

Quatrième point : Jean-Pierre Choquet indique que pour prévenir ce handicap il est d’ores et déjà prévu de positionner un relais sur le toit des tennis couverts (propriété de Patrice Pairault SCI Nîmes Tennis). En complément le syndic des Hauts de Nîmes équipera systématiquement  les maisons ou groupes de maisons d’un récepteur, afin qu’au fur et à mesure des abonnements, les habitants puissent se connecter..

Les contacts établis avec le cabinet d’études Circet mandaté par l’agglo, ont été, dit-il, « très efficaces ». Le signal du relais positionné sur les tennis couverts pourrait être alimenté par trois diffuseurs : Tholozan, Vacquerolles et ….Bouygues-Paratonnerre  (d’après nos informations la distance maximum est de 5 kms).

 

Précisions : Les frais d’installation, antenne, boîte de réception (plus décodeur interne lorsqu’il y a téléphonie), seront à la charge des usagers.

Sans téléphonie il suffira d’un câble entre la boite de réception et l’ordinateur pour passer au haut débit. Une liaison Wifi interne sera bien entendu nécessaire pour bénéficier d’une diffusion vers d’autres ordinateurs

 

Marc Ferrier, surpris de la précision des informations détenues par Jean-Pierre Choquet et des avancées enregistrée sur Haut de Nîmes questionne : « pourquoi le secret lorsque nous cherchons des informations ? » et  « pourquoi Als@tis ne répond-t-il pas à nos appels ?».

 

Claudine Schweyer, rappelle qu’elle avait demandé une réunion « qui n’est jamais venue ». Elle rappelle que, « selon les mesures effectuées «en ce qui concerne les nuisances (en lien avec le recours des Xxxxx) le pylône  Bouygues émet des ondes d’une puissance de 4,92 v/m (volts par mètre), et que l’ajout Als@tis ne dépasserait pas 0,3 V/m soit un total de 4,95 V/m pour une limite de 6 V/m recommandée par l’association  Robin des Toits. 

 

Position du bureau du CA : Il faut garder la pression et rester solidaires les uns des autres.

 

Vide-grenier : Bernard Fièvre coordonne l’opération. La date avancée reste le dimanche 9 mai (Fête des mères) L’idée est de chercher un emplacement plus vaste que le Plan des Reboussiés.

Le Carrefour du Paratonnerre paraît trop dangereux. Suggestion (avec des pour et des contres) : investir le parking des Hauts de Nîmes (à condition qu’il n’y ait pas de manifestation importante). Autre proposition : s’installer chemin des Hauts de Nîmes qui est très large surtout au niveau du chemin de la Capitelle Pointue, mais, à cet endroit il faudra organiser un bon nettoyage avant.

L’emplacement définitif sera décidé le 2 février. Merci de nous faire part de vos réflexions. 

L’idée de demander 5 euros pour les membres de Villeverte et 10 euros pour les autres, déjà suggérée par Bernard Fièvre, est retenue.

 

 

 

 

Assemblée générale :

Il est souhaité d’avoir un responsable qui vienne (enfin) faire le point sur le haut débit (à moins que tout fonctionne avant !) et donne des précisions.

Nous aimerions également avoir une présentation du projet « Porte Nord » et des indications précises  sur les tracés retenus pour les contournements ouest et nord. Autre point, que devient le pont sur la 106 ? un nouveau projet est-il à l’étude par la DRE ?

 

L’accueil sera organisé de façon à noter très précisément les coordonnées des adhérents. 

Des candidatures sont recherchées pour le renouvellement du CA .

Les invitations officielles à nos élus seront envoyées début février avec nos demandes citées plus haut.

La réservation de la salle de la Cigale est faite, reste à se procurer  un micro.

 

Lou Reboussié : Au sommaire  le numérique, les nouveaux aménagements (abri bus, plan des Reboussiés) à inaugurer au printemps ; annonce de l’Assemblée générale, avec une feuille à part incluant une fiche d’adhésion ; Une invitation au vide grenier par Bernard Fièvre ;  présentation du livre de cuisine de BOBO par Daniel Poudevigne; problème de la boite de nuit « clandestine » chemin de Villeverte et des constructions sauvages; portraits (la factrice, groupe de marcheurs, joggeurs, usagers de Tango….) ; le pont sur la 106 (état du dossier); suite du feuilleton « de la vigne au verre » d’André Cabane avec une invitation a venir déguster son vin lors de notre pique-nique annuel au domaine de l’Orviel.

 

Prochaine Réunion C.A

Mardi 2 février à 19 H école de la Calandreta (bouclage Lou Reboussié) ;

Mardi 16 février  (préparation A.G.)

 

Claudine sera absente du 6 au 13 février

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 18:47
Assainissement Non Collectif
2 décembre 2009 , Colisée 14H30
Présents :
Elus Nîmes Métropole et techniciens du SPANC :
Bernard Bergogne, Gérard Rival,
Sabine Martin, Marion… ( remplace Chantal Reynaud), Robert Poudevigne,…
Coordination : Pierre-Marie Chaze, Jacques Denis (Russan), Lionel François (Castanet), Jean Guiu
(Ventabren), Jean-Noêl Picard (Gazelle/rte d’Uzès),Claudine Schweyer (Villeverte)
Ville de Nîmes, Présidents des conseils de quartiers : Laurent Burgoa, Catherine Jehanno, Jacky
Raymond. Lucienne Sans, et Dominique Bozio (Divaq).
Bernard Bergogne nous accueille.
M. Rival rappelle les modifications apportées au système suite aux différentes réunions :
- tout d’abord la réduction du montant de la redevance
- l’adoption d’une nouvelle grille de classification des installations
- la nécessité de revoir les diagnostics réalisés en 2007 et de les transposer.
- La mise en place de permanences qui se sont substituées aux réunions publiques.
M. Chaze prend acte de ces points positifs mais rappelle l’insatisfaction de la coordination dont les
courriers n’obtiennent aucune réponse, obligeant celle ci à solliciter directement l’Agence de l’Eau.
Il souhaite que cette réunion fasse le point sur trois sujets principaux : le diagnostic, la phase de
réhabilitation et les problèmes financiers et budgétaires.
En ce qui concerne les diagnostics :
Les documents reçus par les usagers après la visite de leur installation soulèvent encore trop
souvent des questions voire des polémiques :
1- Ils sont bien souvent incohérents : exemple cité En page trois le document fait état d'
absence d’ouvrage de pré traitement pour les eaux grasses et/ou ménagères. Alors qu'en
page sept, aux questions « existe-il un système de pré traitement et les eaux vannes et les
eaux usées sont -elles pré traitées séparément ? « - les réponses sont oui.
2- Ils ne mentionnent pas, sur les pages caractéristique de la filière et son fonctionnement,
la note attribuée à chaque rubrique.
3- Ils expriment des exigences en matière d’études de sol avec nécessité de faire intervenir
systématiquement un bureau d’études
4- Ils ne font apparaître aucune différence dans le traitement de la réhabilitation, que la note
soit treize ou quarante, l’installation est considérée comme insatisfaisante.
5- Les imprimés à remplir sont identiques que ce soit pour l’instruction d’un permis de
construire, pour une réhabilitation lourde ou pour un simple complément à apporter à
l’installation.
Cet absence de clarté et de précision provoque des réactions négatives des usagers. La coordination
rappelle qu'elle a toujours attiré l'attentions des élus et des techniciens sur les problèmes de méthode
et sur la nécessité de la plus grande transparence.
Après discussion il semble qu’un accord se dégage sur l’obligation de revoir les documents et de les
adapter à chaque situation ou au moins à chaque type de situation.
Un point de désaccord semble subsister : le SPANC continue de refuser ce qui avait été accepté
lors de la réunion du 28 novembre 2008, à savoir laisser à l’usager, qui le signe, une copie du
document établi par le technicien.
Certains élus nimois manifestent leur surprise de constater que les usagers ne peuvent conserver une
copie de ce qu’ils signent.
La coordination apprend au passage que les services de l’agglomération « réexaminent !!! » la
cohérence du document adressé par le prestataire de service.
Elle s’élève contre ce détournement de procédure qui va à l’encontre des termes du cahier des
clauses techniques particulières du marché de prestation de service pour le diagnostic des
installations d’assainissement non collectif notifié à la société SAUR France le 9 novembre 2006
par le Président de Nîmes Métropole et communiqué, à sa demande, à la coordination par lettre en
date du 18 mars 2009.
Par ailleurs la coordination – concernant le classement des installations controlées - fait remarquer
que dans le rapport annuel sur le prix et la qualité du SPANC pour l’exercice 2008 soumis au
conseil communautaire du 28 septembre 2009 on trouve page dix sept un classement binaire :
-filière satisfaisante note <_ neuf
-filière non satisfaisante note > neuf
et page dix huit un tableau récapitulant le résultat des diagnostics par communes ; si ce tableau fait
apparaître une rubrique non satisfaisant concernant cent quatre diagnostics et une rubrique
satisfaisant concernant huit cent soixante seize diagnostics cette dernière rubrique est classée en
priorité deux et en priorité trois. Le classement binaire de la page précédente n'est pas repris .
Sur quelles bases sont donc déterminées ces trois priorités ?
Si l’on en croit les observations faites sur le taux de conformité page vingt cinq seuls sont
conformes les trois cent trente deux diagnostics de la priorité trois c’est à dire inférieur ou égal à la
note neuf.
Il y aurait donc cinq cent quarante quatre diagnostics jugés satisfaisants mais non conformes !!!
Ces données chiffrées établies par le SPANC laissent perplexes la coordination.
La coordination pose donc le problème de la validation du diagnostic
Quand doit-on considérer qu’une installation « non satisfaisante » justifie des travaux plus ou moins
mineurs à réaliser dans les quatre ans ou des travaux à exécuter dans les six mois compte tenu du
risque élevé( à compter de la réception du compte rendu du diagnostic) en référence à la notion de
points noirs dont le nombre identifié en 2008 est de soixante deux ?
M.Rival rappelle enfin que la modification de la fiche de diagnostic a eu comme conséquence la
reprise de toutes les fiches de contrôle faites auparavant, soit environ 1000. Cela explique le retard
apporté à l’envoi des diagnostics.( tout devrait être rentré dans l’ordre pour mars 2010).
M. Raymond pense qu'il serait souhaitable que les cas litigieux soient signalés aux Conseils de
quartier concernés.
La demande systématique d’une étude de sol est exagérée (coût env. 600 €), la nature des sols de
nos terrains de garrigue est parfaitement connue et si elle n’est pas identique entre la plaine et les
collines de garrigues elle est assez homogène dans chaque secteur et ce n’est pas une étude de sol
qui changera le type d’installation à préconiser. La coordination considère que cette dépense
conséquence n'est pas justifiée. Elle appellera les usagers à la rejeter.
En ce qui concerne la réhabilitation
Le document précisant les aides financières (page cinq) mérite lui aussi une sérieuse réécriture :
aucune précision sur les conditions
-de ressources pour être éligible à une subvention de l’ANAH
- d’instruction du dossier sur les « points noirs »et le montant de la subvention susceptible
d’être accordée par l’Agence de l’eau.
La cordination apprend – de la bouche d'un élu de la ville de Nîmes - que le CCAS de Nîmes est
susceptible d’accorder une subvention dans certain cas.
Coût des réhabilitations :
Il est inconcevable de payer 224 € pour une demande de réhabilitation comme pour un permis,
c’est une double taxe. Le Président de Nîmes Métropole avait affirmé lors d’une réunion avec la
coordination « que cela serait injuste et que cette somme n’était pas à régler ».
Sur ces points aussi nous demandons que des informations précises soient transmises aux usagers,
puisque nous allons maintenant entrer dans la phase de réhabilitation.
En ce qui concerne les questions budgétaires
La coordination estime que le flou subsiste.
Pour ce qui est des remboursements du trop versé au titre de la redevance, le SPANC signale qu’il a
adressé un courrier à trois cent une personnes en réclamant un RIB pour procéder à l’émission d’un
titre, aujourd’hui seulement cent soixante trois RIB ont été reçus.
CONCLUSION :
Il a été convenu d’organiser deux fois par an, et plus si nécessaire, des réunions entre les
parties, pour faire le point. Les mois de mai et novembre sont retenus. Les comités de
quartier ont été invités à faire remonter les cas litigieux et éventuellement à accompagner les
personnes qui le souhaiteraient pour explicitation des courriers reçus.
En tout état de cause, il convient de préciser aux usagers qu'il faut prendre contact avec le SPANC
avant d'engager les travaux de réhabilitation. ( tel : 04 88 02 55 95 ).
Enfin la coordination a sollicité le poste de représentant de la société civile dans le comité
d’exploitation du SPANC.
Compte rendu rédigé à partir des notes de Cl. Schweyer, J; Denis et P-M Chaze
Nîmes le 5 janvier 2010.

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 18:16

e-mail du 7 janvier 2010

Bonjour
Excusez-moi, mais quels que soient les motifs qui font qu'aujourd'hui encore il faut repousser l'arrivée du haut débit, notre ressentiment reste intact : si le quartier de Villeverte est privé d'ADSL  en 2010 (DEUX MILLE DIX !!, DEUX MILLE DIX !!),
c'est que les mesures nécessaires n'ont pas été prises en temps voulu pour éviter qu'une partie de la population  de nimes en soit toujours à l'age de pierre.
Henri Zaharia

** ** **

e-mail du 7 janvier 2010 

Bonjour,
Je précise: je suis d'accord avec l'analyse suivante: " les mesures nécessaires n'ont pas été prises en temps voulu pour > éviter qu'une partie de la population > de Nîmes en soit toujours à l'age de pierre."
Cécile Orliac

** ** **

Madame Gervais,

Je suis d'accord avec vous. Il faut être constructif. Je pense que la proposition de M. Ferrier, à savoir que la marie de Nîmes prenne à sa charge l'installation d'un pylône (par exemple sur le terrain libre en face de celui du Pylône Bouygues) afin de disposer le matériel d'Alsatys est très constructive et par conséquent doit vous permettre de tenir les promesses de M. Fournier.

Il vous faut savoir, Mme Gervais, que si nous paraissons un peu agressifs ou ironiques, c'est parce que cela fait plus de 5 ans que l'on nous promet l'ADSL pour dans 6 mois et qu'à chaque fois et au dernier moment cela est encore repoussé de 6 mois pour des raisons extérieures (France Télécom se désengage, le CG de gauche ne vous aide pas, il y a une plainte de riverains sur le Pylône Bouygues, ...).

Nous ne mettons pas en doute l'engagement de M. Fournier, ni ne critiquons l'action de l'Agglomération. Nous vous donnons une solution constructive. Cependant j'ai bien peur qu'elle ne vous convienne pas pour des raisons financières. Vous conviendrez qu’il est inutile d’essayer de nous dresser contre nos propres voisins. Ils ont leurs motivations et on se doit de les respecter.

Sauf démenti de la société Alsatys, il y a déjà entre 120 et 150 familles qui se sont pré enregistrées. Il faut savoir que cette liste n'est pas close.

Vous devez admettre que les bonnes intentions se suffisent plus et qu'il faut un vrai engagement de l'équipe municipale à nos cotés afin d'aboutir trés rapidement à ce que les promesses faites soient tenues .

Veuillez recevoir mes sincères salutations

Magalie Pouthé

** ** **

e-mail du 12 janvier 2010

 

Vous avez comme nous été destinataire d'une lettre  de Marie Gervais,  
chargée de mission pour le numérique au cabinet du maire, nous  
annonçant que le quartier Villeverte serait privé de liaison internet  
haut débit. Certaines de ces allusions qui mettent en avant notre  
côté "Reboussier" nous semblent inacceptables. Il est aussi insinué  
que nous exercions des pressions sur les Xxxx qui ne veulent plus  
d'un pylône Bouygues à côté de chez eux. Leur position est  peut-être  
regrettable mais compréhensible. Si la solution de notre  
désenclavement passe par la construction d'un nouveau relais la place  
ne manque pas.

Pour information ci-joint:
1/  le texte de la lettre envoyée hier à Marie Gervais (par mail).
2/ la note envoyée au CA du Comité de quartier Villeverte.

Cecile ELIE

** ** **

E-mail du 12 janvier 2010 de Mme Elie Cécile à Mme Gervais

 

 Chère Madame,

Tout d’abord, merci de votre courriel concernant le haut débit  
Internet et plus particulièrement la zone blanche qui pénalise le  
quartier de Villeverte.

Vos nouvelles sont de mauvaises nouvelles et même, de très mauvaises  
nouvelles qui vont à l’encontre de toutes le promesses qui nous  
avaient été faites.

Nous ne saurions vous en tenir responsable. Vos fonctions ne peuvent  
être mises en balance avec les décisions, politiques, concernant  
l’aménagement du territoire et un juste accès aux services. Services  
pour lesquels les nîmois payent largement leur écho.

Vous nous donnez des précisions sur le pourquoi du comment. L’aspect  
technique que vous développez est recevable quoique inadmissible par  
bien des aspects. En revanche vos allusions au fait que nous ne  
sommes pas des citoyens assez dociles sont parfaitement choquantes et  
frôlent le chantage. Or, nous n’avons, - quel que soit le problème -,  
jamais fait preuve d’autre chose que de vigilance pour exiger la  
transparence, s’assurer de la cohérence et de  la pertinence des  
projets d’équipement.

Cette obstination à œuvrer pour l’intérêt public s’est traduite pour  
certains par l’obligation d’ester en justice. Ce n’est pas une  
démarche facile mais c’est un droit pour chaque citoyen.

A ce propos, que dire des derniers avatars des polémiques ? Vous  
semblez souhaiter que les nîmois, les associations, modèrent leurs  
critiques, c’est louable mais que penser d’un maire, président  
d’agglomération, sénateur, qui manie l’invective en réunion en  
parlant « d’assassin potentiel » pour cacher ses carences ?.

Combattant de la première heure, Marc Ferrier conduit la bataille  
pour le Net de façon exemplaire. Espérons néanmoins qu’il ne se  
laissera pas berner par le chant des sirènes, qu’il ne sera pas dupe  
en ce qui concerne les véritables responsables de la situation actuelle.

Veuillez, croire, Madame à notre plus parfaite considération.

 

Cécile Elie

** ** **

 

Message du 12 janvier 2010

Cécile ELIE                                                                Nîmes le 11 janvier 2010

 

 

 

BONNE ANNÉE à toutes et tous

 

 

 Comme beaucoup d’entre vous j’ai reçu et approuvé les réactions concernant le « YOYO » que nous fait subir le maire en ce qui concerne l’accès Haut débit.

Marie Gervais ayant diffusé largement sa lettre explicative, et punitive, j’ai pris l’initiative de lui répondre à titre personnel. Je vous joins copie.

 

Je suis, momentanément, secrétaire de Villeverte, j’essaye dans la mesure de mes moyens d’aider au suivi des dossiers. Par ailleurs, si certains l’ignorent je suis aussi membre de l’ASPIQ. Même si je pense que le projet idéaliste proposé par cette association n’est pas forcément « LA solution », je pense que c’est une bonne base de réflexion et qu’en aucun cas, même si la façon d’être des uns et des autres est critiquable (la mienne en tout premier)  Maurice Delmas ne mérite pas le traitement que certains, dont le maire, lui infligent.

 

Rappel : Faire un recours devant un tribunal administratif c’est juste demander que l’on respecte la loi et les procédures. S’il y a des responsabilités à rechercher dans le ratage de cet aménagement il ne faut pas se tromper de cîble. :

Qui a vendu un terrain de la ville (la pointe Nord du Bois des Espeisses)  à un promoteur, dans des conditions contestées, en oubliant la nécessité de donner la priorité, à un ouvrage de franchissement sur la 106 ?

Qui a « fait pression sur le préfet » (selon ses propres termes) pour qu’il passe outre une enquête d’utilité publique aux conclusions défavorables ?

Qui a manœuvré pour laisser traîner huit mois le dossier pour cause d’élections municipales ?

Encore un mot : Pour celles et ceux qui restent accrocher à l’idée « qu’après tout il suffit de faire un carrefour » (solution formellement  écartée par la DDE). Réfléchissons un peu : que se passe-t-il dans le corps humain lorsqu’une artère (ici la RN 106) est, tout ou partie obstruée ?  Réponse : la circulation cherche des voies de contournement. Cette solution créerait donc une thrombose au carrefour du Paratonnerre qui accueillerait dans les rues et chemins avoisinants  une partie du flot de camions et de voitures circulant entre Nîmes à .Qui imagine que les contournements Nord et Ouest seront des solutions  et qu’il suffit d’attendre 10 ou 15 ans ? Qui sait où passera la circulation du projet de la porte Nord lorsque la zone sera urbanisée ?.

 

Cécile Elie

** ** **

E-mail du 13 janvier 2010 

FRANCE TELECOMS-ORANGE SE MOQUE DE NOUS! 

Cet ancien service public privatisé se moque vraiment de ses clients!  

Non seulement notre ligne téléphonique ne fonctionne qu'avec un  débit de 37 K... à l'heure ou on se gargarise de haut débit, mais les interruptions de service ( pannes ) sont fréquentes, toujours inopinées, parfois longues et toujours sans explications ni excuses ! 

Dernière en date: le 12 janvier à midi, un appel d'un ami sur mon portable ( sinon on ne serait jamais prévenu) : impossible de nous joindre sur notre ligne principale 04 66 23 45 05

Je téléphone au 1013  de France télécoms: tout est automatique, le répondeur va vérifier et m'enverra un SMS pour me dire ce qu'il en est et si le rétablissement sera à ma charge éventuelle... le SMS suit: VOTRE LIGNE SERA RETABLIE LE 16 / 01: DANS 4 JOURS !

Ma compagne Claudine est pdte du Comité de quartier et Vice Pdte du conseil de quartier: elle a besoin de communiquer... Vraiment pratique avec les pieds nickelés d' Orange...

A défaut de pouvoir téléphoner elle pourra  encore cette fois-ci envoyer par Internet les précieux comptes-rendus de réunions, grâce à la clé 3G de dépannage. 

Car les défaillances d' Orange nous ont amenés à nous suréquiper, et ça coûte plutôt cher:

FT Internet Orange 10 €

Ligne fixe                        42,99 €

Tel mobile 1                    27,80 €( SFR)

Tel mobile 2                    39,90 €( Orange)

les couvertures variables et services aléatoires nous ont fait choisir 2 fournisseurs différents...

Carte 3G Orange           50,00 € , donnant droit à un Internet illimité en Edge, ... enfin soit disant car on se retrouve de temps en temps privé du service, en punition, quand on a laissé la clé branchée...

A l'heure ou les privilégiés du Haut débit ont en plus la TNT pour 29,90 € en tout et pour tout, on ne peux qu'espérer pouvoir être bientôt raccordés au Haut Débit par WI-FI  avec ALSATIS pour se passer définitivement des services de France Télécoms - Orange.... Espoir tout théorique car on m'a déjà averti que mon engagement pris pour " bénéficier" du service CARTE 3G INTEGRAL me lie à Orange encore pour encore 10 mois sauf à  leur payer ces 10 mois d'abonnement sans le service...ce qui finit par confiner à l'escroquerie...mais c'est le résultat de la bénéfique ouverture à la concurrence des défunts Services Publics . Pauvre France...

 

Claude Schweyer. 

** ** **

 

 

Partager cet article

Repost0
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 17:49

Bonjour,

 

J'ai eu ce matin ( vendredi 08 janvier 2010 à 10H20) un entretien avec Mme Marie Gervais, attachée au cabinet de Mr. le Sénateur-maire, Président de l'Agglo.

Cet entretien a été très productif me semble-t-il et a permis d'éclarcir un certain nombre de points!

 

Il apparaît que le cabinet du maire, Mr le maire lui-même, suit jour après jour l'évolution du haut débit dans notre quartier. Ils sont parfaitement conscients de la stagnation du dossier chez nous alors que les villages de l'Agglo se connectent au Wifi les uns après les autres!

 

Le signal Wifi part du Colisée, siège de l'Agglo, pour rejoindre Redessan qui renverra le signal sur la Tour de Tholozan(Tour de Télédffusion de France rouge et blanche située sur la colline en face ) qui renverra elle même le signal Wifi  sur le Pylône Bouygues, chemin du paratonnerre; le signal sera ensuite renvoyé sur un pylône situé sur les Hauts de Nîmes.

 

Gros problème : un riverain a déposé un recours contre le pylône de Bouygues (chemin du paratonnerre), ce qui coince très temporairement, d'après Mme Gervais, la mise à en place du Wifi dans notre quartier.

Des tractations quotidiennes ont lieu avec des responsables de Bouygues pour décoincer la situation!

 

La pose d'un autre pylône  par la mairie poserait des problèmes de temps car il faut obligatoirement passer par une offre de marchés publics; cela prendrait des mois et en fait, signe des temps, dans la plupart de ce type d'opérations, un riverain engage un recours sur le principe, le pylône est mieux chez les autres que chez moi!!!!!!!!!!!

 

Mme Gervais ne veut pas donner de date mais précise que la situation devrait se débloquer dans les semaines à venir.

La tour de Tholozan  va être équipée d'ici un mois, allumée (c'est le terme technique) pour être mise en service. J'ai demandé à Mme Gervais de contacter Alsatis afin que leurs services nous disent si nous pourrons capter directement le signal Wifi émis par cette tour qui se situe pour certains, à vol d'oiseau, juste en face de nos habitations.

 

Il apparaît en effet que deux arrosages par Wifi sont distincts pour desservir le quartier; grosso modo il y a la zone autour du chemin de la Préfecture et la zone autour des Hauts de Nîmes. Solidarité oblige, nous devons lutter pour que les deux zones soient  arrosées;Attention aux tentations de "cavalier seul"...

 

Mme Gervais m'a proposé de me donner régulièrement des nouvelles concernant l'évolution de la situation. Elle suit avec Mr Le Maire cette évolution jour après jour.

 

Je pense, qu'en matière de haute technologie, il faut être très précis. Il ne semble pas du tout être question d'une arrivée de la fibre optique dans le quartier dans les mois qui suivent.

 

 Pour certains habitants du quartier, Internet n'est pas un amusement mais un outil de travail et dans ce cas la situation est grave car ils ne peuvent plus travailler correctement. Je pèse mes mots.

 

Bonne Année à tous!!!

 

 

 

 

 

MARC  FERRIER

Partager cet article

Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 19:14
Bonjour,

Je me permets un petit rappel du planning :
- Janvier 2009 : Rendu de l'étude commandée par M. FOURNIER un an auparavant suite au constat de défaillance des initiatives privées et du Conseil Général
- Juin 2009 : Transfert de compétence à Nîmes Métropole et présentation du plan de développement numérique du territoire
- Janvier 2010 : sur les 22 sites du territoire identifiés comme étant nécessaires à la couverture des zones grises, voire blanches, 18 seront mises en service
En l'espace de 6 mois, les services de la Direction Informatique ont conduit plus de 20 réunions publiques, négocié et signé des conventions avec les propriétaires de sites ou de pylones, levé de nombreux obstacles techniques et rassuré nombre d'administrés et d'élus locaux. C'est pourquoi, la presse locale a pu relayer dans certaines communes les travaux réalisés dans cette optique. D'ailleurs, un dépliant sera prochainement distribué permettant ainsi de rappeler aux habitants de l'agglomération cette première étape du plan de développement numérique.

Quid de Villeverte me direz vous ?

La réponse est simple et Mme FOURQUET, Adjointe déléguée au développement numérique, avait prévenu le Comité de Quartier.
Pour irriguer Villeverte, il convient d'établir une convention de location avec Bouygues, propriétaire du pylone. La convention stipule clairement qu'aucun accord ne peut être conclu lorsqu'un recours judiciaire est en cours sur l'objet de la convention. Or, des riverains ont bien déposé un recours contre le pylone Bouygues.
Il n'en demeure pas moins que Nîmes Métropole multiplie les contacts avec Bouygues depuis 6 mois pour tenter de débloquer la situation : il faut avouer  que l'énergie que les riverains de Villeverte dépensent pour mettre en doute l'engagement de M. FOURNIER et critiquer l'action de l'agglomération est peu constructive et pour le moins inefficace face à un recours de leur propre voisin !

Sachez, pour compléter cette information, que les 2 pylones les plus proches de celui de Villeverte seront opérationnels conformément aux objectifs fixés : la convention est d'ores et déjà signée avec le propriétaire du pylone des Hauts de Nîmes tandis qu'un accord a finalement  été trouvé entre NM et TDF sur le montant de la location concernant le pylone de la tour Tholozan.
Malheureusement pour les habitants des Hauts de Nîmes, le pylone de Villeverte est un relais indispensable au bon fonctionnement du réseau haut débit sur leur quartier.

Par conséquent, nous sommes plus que jamais en pourparlers avec Bouygues pour ne pas priver ce secteur de haut débit et réduire à néant le travail considérable réalisé en seulement quelques mois.

Espérant que ce mail répondra aux nombreux messages de voeux pour le moins ironiques, voire insultants envers toutes les personnes en charge de ce dossier.

Bien cordialement.

Marie Gervais
Chargée de Mission
Cabinet du Maire

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 18:14

Bonjour,

Je me permets un petit rappel du planning :
- Janvier 2009 : Rendu de l'étude commandée par M. FOURNIER un an auparavant suite au constat de défaillance des initiatives privées et du Conseil Général
- Juin 2009 : Transfert de compétence à Nîmes Métropole et présentation du plan de développement numérique du territoire
- Janvier 2010 : sur les 22 sites du territoire identifiés comme étant nécessaires à la couverture des zones grises, voire blanches, 18 seront mises en service
En l'espace de 6 mois, les services de la Direction Informatique ont conduit plus de 20 réunions publiques, négocié et signé des conventions avec les propriétaires de sites ou de pylônes, levé de nombreux obstacles techniques et rassuré nombre d'administrés et d'élus locaux. C'est pourquoi, la presse locale a pu relayer dans certaines communes les travaux réalisés dans cette optique. D'ailleurs, un dépliant sera prochainement distribué permettant ainsi de rappeler aux habitants de l'agglomération cette première étape du plan de développement numérique.

Quid de Villeverte me direz vous ?

La réponse est simple et Mme FOURQUET, Adjointe déléguée au développement numérique, avait prévenu le Comité de Quartier.
Pour irriguer Villeverte, il convient d'établir une convention de location avec Bouygues, propriétaire du pylône. La convention stipule clairement qu'aucun accord ne peut être conclu lorsqu'un recours judiciaire est en cours sur l'objet de la convention. Or, des riverains ont bien déposé un recours contre le pylône Bouygues.
Il n'en demeure pas moins que Nîmes Métropole multiplie les contacts avec Bouygues depuis 6 mois pour tenter de débloquer la situation : il faut avouer  que l'énergie que les riverains de Villeverte dépensent pour mettre en doute l'engagement de M. FOURNIER et critiquer l'action de l'agglomération est peu constructive et pour le moins inefficace face à un recours de leur propre voisin !

Sachez, pour compléter cette information, que les 2 pylônes les plus proches de celui de Villeverte seront opérationnels conformément aux objectifs fixés : la convention est d'ores et déjà signée avec le propriétaire du pylône des Hauts de Nîmes tandis qu'un accord a finalement  été trouvé entre NM et TDF sur le montant de la location concernant le pylône de la tour Tholozan.
Malheureusement pour les habitants des Hauts de Nîmes, le pylône de Villeverte est un relais indispensable au bon fonctionnement du réseau haut débit sur leur quartier.

Par conséquent, nous sommes plus que jamais en pourparlers avec Bouygues pour ne pas priver ce secteur de haut débit et réduire à néant le travail considérable réalisé en seulement quelques mois.

Espérant que ce mail répondra aux nombreux messages de voeux pour le moins ironiques, voire insultants envers toutes les personnes en charge de ce dossier.

Bien cordialement.

Marie Gervais
Chargée de Mission
Cabinet du Maire

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 18:23
Meilleurs Voeux de santé et de prospérité à tous.
Quelques courriels récus en ce début d'année,
Cordialement

Norbert Vivès
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

e-mail du 1er janvier 2010

 

Marc FERRIER vous souhaite une bonne et heureuse Année 2010 !  Souhaitons à notre quartier, l’arrivée du haut débit que nous n’avons toujours pas en ce début d’année . Des promesses ont été faites en réunion publique. Restons très vigilants car d’ici quelques jours nous devrions être connectés. Janvier 2010 on y est !    

 

e-mail du 1er janvier 2010

BONNE ANNEE  2010  HAUT DEBIT VILLEVERTE   VRAI OU FAUX  

                           A   SUIVRE............

Michel Crépin

 

 

Copie de l’e-mail du 2 janvier 2010 de Mr Ferrier à Mme Gervais (Mairie de Nîmes)

Bonjour Mme Gervais,

 Je vous présente mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2010.

 Nous démarrons hélas l’année dans le quartier de Villeverte comme nous l’avions commencée c'est-à-dire avec une connexion internet à très très bas débit qui nous pénalise toujours autant, voire encore plus au fur à et à mesure du temps qui passe.

 Vivre en 2010, dans la Préfecture du Gard, dans un pays faisant partie des premières puissances économiques mondiales avec une presque impossibilité à utiliser Internet me paraît ahurissant, INADMISSIBLE !!

 Des promesses ont été tenues au mois de juin 2009 en réunion publique au niveau de l’Agglo confirmant une connexion internet pour notre quartier au plus tard en janvier 2010 ! Il nous avait même été dit que nous serions les premiers à bénéficier de la mise en place de ce haut débit au niveau de l’Agglo…

 Janvier 2010 : nous y sommes !!

 La presse locale s’est fait l’écho de travaux pour l ’arrivée de l’ADSL  par Wifi  dans l’Agglo à Lédenon, à Redessan mais rien ne se passe au niveau de notre quartier.

Une inquiétude me (nous) gagne.

Pouvez-vous rappeler à monsieur Le sénateur - maire les engagements qui ont été pris et peut-être la nécessité de se rapprocher d’Alsatis pour qu’enfin on nous communique une date mais pas de vagues promesses ou une échéance à plus ou moins long terme.

 Nous voulons maintenant une date précise de mise en connexion !!!

 Recevez mes sincères salutations,

 Un habitant contribuable de la ville de Nîmes,

Quartier de Villeverte

 MARC  FERRIER

e-mail du 2 janvier 2010 

Meilleurs vœux à tous les habitants  de « Villeverte » et particulièrement à tous ceux dont l’ADSL est un outil de travail….S’ils y croient encore… !!!je leurs souhaite une santé de fer et un moral d’acier…pour 2010. !!!!

 

Si l’un d’entre vous connais l’adresse « mail » perso de notre Sénateur Maire, merci de nous la communiquer, nous pourrions lui adresser nos VŒUX très personnalisés pour 2010…. !!!! et individualisés….Cela lui réchaufferait le cœur…de savoir que TOUT  un quartier pense à lui un 1er JANVIER…..

 

Parce que si nous sommes  TOUS égaux devant l’IMPÔT, (quoi que…) nous ne le sommes malheureusement pas devant l’Administration…. Et pour l’impôt, notre Ville, reste dans le peloton de tête…on est les meilleurs… !!!. Et aucune ristourne nous a été accordé pour TOUS CES SERVICES EN MOINS…. !!!! Et pour ces promesses qui ne sont restées que…paroles… !!!paroles… !!!ce ne sont que des paroles….. !!!!! Encore une fois cella n’a pas marché…. !!!!

 

Je n’aime pas LES FONCTIONNAIRES QUI NE FONCTIONN ENT PAS… !!!!!!!

Mais je vous souhaite à TOUS mes vœux et la réalisation de TOUS VOS PROJETS….

 

 Anne VAZQUEZ

e-mail du 2 janvier 2010

Toujours privés d'internet haut débit en ce début 2010,ne pourrions nous pas exiger une réduction substantielle de
notre taxe d'habitation, ce serait vraiment le moins que Mr le Maire pourrait faire en réparation de l'énorme
préjudice que nous subissons depuis plusieurs années.
Bonne année à tous,

Henri Zaharia

 

e-mail du 3 janvier 2010

 

Ca se passe à Lédenon, à Redessan, à Cabrières…

Et chez nous ???

Quelqu’un aurait-il une info ???

MARC  FERRIER

e-mail du 4 janvier 2010   de la Présidente

BONNE ANNÉE et surtout BONNE SANTÉ

 

J'ai bien reçu vos messages, mais souffrant d'un nerf coincé dans les vertèbres cervicales, j'ai du mal à garder les bras en avant = pas de réponses à vos messages et pas de compte rendu.

 

Je reprends contact avec ALSATIS et la mairie pour savoir où en sont les travaux. Dès que j'aurai des nouvelles je vous les transmettrai. 

Le dossier transmis par Jean-Pierre Choquet  lors de notre dernière réunion laisse penser que les travaux avancent. Toujours prévu l'amenée de la fibre optique jusqu'a l'antenne du Paratonnerre et une distribution en WI FI jusqu'au Haut de Nîmes avec une antenne de redistribution sur les Hauts de Nîmes derrière le tennis couvert. 

Les accords étaient en cours de signature avant Noël entre ALSATIS et Cédric Nouvel propriétaire des tennis.

 

Les rois mages vont peut être nous apporter le haut débit!

 

Meilleurs voeux pour 2010 et les suivantes et mon amitié.

 

Claudine

 

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 12:48

e-mail du 15 décembre 2009

Bonsoir,

 

Après plusieurs courriers  depuis des années auprès de NOTRE Maire….et devant ce laxisme….pour une ville  qui a le  taux d’imposition à défrayer la chronique  hexagonale…. !!!! Etes-vous sur d’être assez imposable……. ???? Au même  titre que Redessan  ou Ledenon…. !!!!????

Peut-être que cela vient de nous…., nos impôts sont « trop allégés »  ou nous sommes trop « pacifistes » ??? Etre plus virulent dans nos manifestations…..A partir du moment ou nous payons  « comme les autres », sauf que nous n’avons pas les mêmes prestations « ADMINISTRATIVES » que les autres…..Enfin révoltée, et si il faut mettre des « banderoles », Je suis partante. J’ai trop  perdu… !!!! Par manque de ADSL…. !!!!!

 Anne Vazquez

 

 -------------------------------------------------------------------------------------

 

e-mail du 15 décembre 2009

Bonsoir,

 

Depuis 5 ans et demi, on nous dit qu'on aura l'ADSL dans 6 mois. Cela fait donc dix fois que j'entends dire cela!

 

L'absence de haut débit a été pour nous un sérieux handicap jusqu'ici.

 

Nous habitons en limite sud de notre quartier.France Télécom a enfin daigné nous apporter le haut débit à 512K depuis 4 mois. Il est vrai que c'est beaucoup mieux, mais cela reste le minimum du haut débit.

 

Chaque fois qu'une action "coup de poing sur la table" était prévue par le Comité de quartier, certains nous ont fait reculer...et voilà où nous en sommes.

 

Dans ce domaine, j'ai pu constater que l'amertume ne suffit pas à faire avancer les choses.

 

Cécile Orliac

 

Partager cet article

Repost0
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 18:49

Nous avons fait diverses démarches auprès d'Alsatis et de la Mairie pour avoir une date précise de mise en place de l'ADSL sur Villeverte.

Chez Alsatis, on nous a répondu comme dans l'e-mail du nous avions reçu courant novembre 2009, que la finalisation (????) des travaux était prévue pour janvier 2010.

Une reunion serai organisée dans le quartier dès la fin des travaux pour la commercialisation des abonnements.

A la mairie, nous n'avons pas eu d'autre information.

Claudine Schweyer contacte, une nouvelle fois,  les différents services pour nous apporter des informations.

Nous espérons vraiement que janvier 2010 sera la fin de notre galère numérique.

Cordialement

Norbert Vivès


e-mail Alsatis de Novembre 2009

Monsieur,

 

Merci pour votre fructueuse collaboration qui va largement favoriser la commercialisation rapide de l’ensemble des prospects identifiés.

 

La finalisation du réseau est prévue pour janvier 2010, nous ne manquerons pas de vous tenir informés afin d’anticiper au mieux les inscriptions de nos futurs abonnés.

 

Restant à votre disposition si besoin

 

Sincères salutations


Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog du Comité de Quartier de VILLEVERTE - 30900 NÎMES
  • : COMITE DE QUARTIER DE VILLEVERTE A NÎMES DANS LE GARD. Nous nous intéressons à la défense des habitant du quartier de Villeverte : Bois des Espeisses, internet, fibre optique, pont du Paratonnerre, la garrigue, environnement, nettoyage, pollution, bus, fête de quartier, vide grenier, Alsatis, Orange, free, Sfr, Bouygues, Antenne téléphone, Wifi, Hauts de Nîmes, sangliers, lou Réboussié, rocade Ouest, rocade, Assemblée Générale, Spanc, Assainissement, thermographie
  • Contact

A NOTER SUR VOS AGENDAS

TRES IMPORTANT

Sur le côté droit (en dessous de l’album photo)

Vous pourrez vous inscrire à la NEWSLETTER

Il suffit d’indiquer votre adresse e-mail dans l’espace prévu à cet effet, puis cliquer sur OK

Ensuite suivre la procédure très simple

Vous serez ensuite prévenu automatique des articles publiés, et vous recevrez des e-mails en cas d’urgence ou d’événement relatifs au comité de quartier.

C’est pour notre comité un lien très important avec les habitants de notre quartier, nous vous encourageons vivement à vous inscrite à la NEWSLETTER.

A la fin de chaque article vous pouvez ajouter un commentaire (En bleu)

Cliquer sur AJOUTER UN COMMENTAIRE

 

 

Recherche

VOS PETITES ANNONCES

Ici pourront paraître vos petites annonces,
envoyez nous un message avec votre numéro de téléphone.

 

DEPANNAGE INFORMATIQUE

Besoin d'un dépannage informatique à domicile
ATOUT PC vous offre le déplacement
24 € TTC  la première 1/2 heure au lieu de 48 € TTC
24 € TTC la 1/2 heure supplémentaire
Recommandez vous du Comité de Quartier de Villeverte pour obtenir ce tarif,
exclusivement sur le Quartier

Nous avons testé la prestation, nous avons aimé.
Contact / Renaud
06.13.78.16.99      04.66.36.07.04

Lien du site ATOUT PC
link