Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par VILLEVERTE

                                                    

                                  VILLEVERTE

        ASSEMBLEE GENERALE

                                              29 JANVIER 2011

 

Présents  bureau :  Claudine Schweyer, Présidente,  Elisabeth Gombert, Vice Présidente, Jean Pierre Choquet, Odette Hénin Trésorière, Daniel Poudevigne. Norbert Vives, Christiane Chancel, Caroline Martineau, Jean François Bonnet, André Cabane, Marc Ferrier…

 

 

Excusés : Cécile Élie, Secrétaire, Bernard Fièvre, vice Président.   

 

Membres présents ou représentés ayant émargé la liste de présence, y compris les pouvoirs : 85 personnes

  Présents dans la salle : une centaine de personnes environ

 

 

Ordre du jour :

Soumis à vote :rapport moral, rapport financier, renouvellement du Conseil d’Administration.

Questions aux élus :Haut débit, pont sur la RN 106, contournement Ouest / porte Nord,

révision du PLU, travaux dans notre quartier.

 

Questions diverses

 

Accueil :

La Présidente accueille les élus :

-Catherine JehannoAdjointe au Maire, Présidente du Conseil de Quartier de Garrigue Ouest, Françoise Martin Adjointe au Maire, chargée de la voirie et des grands projets d’aménagement de l’espace, Hélène Aliès-Yannicopoulos, adjointe au maire, chargée du développement durable, Mme Ratajczack, adjointe au maire, chargée des nouvelles technologies,

 

-Les responsables de certains services techniques de la ville : Mr Serafino,responsable de la sécurité et de la prévention, Mr Cyril Yver,directeur adjoint informatique à Nimes-Metropole,

ainsi que 2 représentants de la société Alsatis, conviés par la mairie :

Mr Laurent Bourré, responsable service clients, Mr Teddy Dourre, responsable technique

 

-André CarrièrePrésident de l’union des comités de quartiers de Nîmes Métropole (UCQNM), et les représentants des quartiers voisins assistent à la réunion.  

 

Rapport moral :

 

La Présidente rappelle les actions du C.A. de l’année 2010 qui ont  été axées encore cette année sur le Haut débit, le pont sur la RN 106, contournement Ouest, Projet porte Nord, points qui vont être repris au cours de l’Assemblée. D’autres actions comme les contrôles ANC (assainissement non collectif), la procédure contre le mur en infraction de la route d’Alès, l’implantation « sauvage » des antennes de téléphonie, projet TCSP, ont été menées avec l’ UCQNM.

La présidente précise que L’UCQNM regroupe actuellement 44 quartiers de Nîmes, qui animent des commissions très actives ( Urbanisme /environnement – Usagers de la voie publique) et mènent lorsqu’il est nécessaire des actions conjointes auprès des services publics .

 

A titre d’exemple, au sujet du mur de la route d’Alès, l’UCQNM a gagné la première manche. La mairie doit maintenant appliquer le jugement du tribunal : faire procéder à la démolition de la partie haute du mur trop haut, en respect  du règlement de l’urbanisme qu’elle a, elle – même, édité.

 

 

 

 

Le pourvoi en cassation de Mr Bourguès, propriétaire du mur en infraction, a été rejeté et la Mairie, organisme public qui délivre les permis de construire des Nîmois, ne peut se soustraire à la stricte application du droit dans le respect de l’intérêt général et à titre emblématique.

 

Trois habitants contestent la position du CQV aux cotés de l’UCQNM, pour la défense du droit de l’urbanisme dans l’intérêt de tous les habitants de Nîmes quel que soit le quartier, au prétexte du

coût des frais d’avocat. : 2300 €. La présidente précise que ce montant est à diviser entre plusieurs comités, la participation du CQV est de 900 €, dont 700 € seront remboursés par la Mairie condamnée aux dépends. La présidente confirme son intention d’aller jusqu’au bout de cette procédure avec l’UCQNM, à savoir la démolition pure et simple de la partie en surélévation du dit mur pour le ramener à la hauteur inscrite dans le règlement d’urbanisme correspondant à cette zone cadastrale, c'est-à-dire  2 m de hauteur, pas plus.

 

La Présidente fait le point sur les différentes demandes et souhaits traités par le C.A. en 2010, notre quartier étant représenté dans les réunions des conseils de quartier «  garrigue Ouest », qui regroupe 9 quartiers Ouest de Nîmes, par Claudine Schweyer, qui en est vice présidente.

Abri-bus : terminé , y compris le panneau d’affichage, plantations dans les jardinières à finaliser. Deux barrières seront posées pour sécuriser l’emplacement, une poubelle pour les détritus est demandée, ainsi que le déplacement de la BAL ; une nouvelle fois : la poste semble sourde !

Réaménagement Plan des Reboussiés : aménagement terminé, reste à régler le lourd problème du tapage nocturne et de la sécurité liés aux nombreux divers trafics qui s’y déroulent nuitamment, malgré le panneau «  stationnement interdit » !!! La sécurisation des lieux sera améliorée : comment ? quels moyens seront-ils  mis en œuvre ?  

Aménagement carrefour chemin des Hauts de Nîmes – Capelle Pointue : un rond point est à l’étude, les travaux devront intervenir prochainement.

Prostitution masculine. Une barrière et un « barrage » en grosses pierres seront installés à l’entrée du DFCI pour empêcher le stationnement des véhicules et un panneau de « circulation interdite sauf riverains » sera apposé, permettant ainsi la verbalisation.

Ralentisseurs chemin du Paratonnerre et Ancienne route d’Anduze : en attente de propositions.

Sangliers : quelques battues ont été organisées, mais il reste encore trop de sangliers indésirables et dangereux dans nos jardins !

La « Bergerie » : Hélène Alliez Yannicopoulos,  Adjointe au maire, nous informe que les travaux de mise en sécurité du bâtiment (toiture) sont commencés.  La ville de Nîmes organise du 1er au 7 Avril, une campagne de sensibilisation dans la zone écologique du Bois des Espeisses avec ballades éducatives et thématiques. Un « jardin au naturel » sera aménagé dans le clos proche de la bergerie avec ouverture aux enfants. Cette campagne sera relayée par des conférences au Carré d’Art. Un projet d’ouvertures plus fréquentes est à l’étude. Nous posons à nouveau la question du devenir de la Bergerie et de son ouverture à notre comité de quartier pour nos réunions de conseil d’administration, puisque nous n’avons aucun local pour le comité de quartier ?

 

Madame Jehanno rappelle ses permanences à l’école de l’eau bouillie chaque 1er Lundi du mois de 9h à 11h (prendre RDV auprès de sa secrétaire).

 

Quitus est donné à la présidence et au conseil d’administration pour sa  gestion à la majorité, avec 5 voix contre.

 

 

  Rapport financier : 

 

La trésorière Odette Hénin présente le rapport financier, faisant apparaître un état de l’ensemble des recettes et des dépenses pour l’année 2010.

La trésorière souligne que les recettes sont principalement constituées par les prestations de la fête du quartier, les subventions (Mairie et Conseil Général : sur le budget personnel de Mme Barbusse) ainsi que des cotisations des adhérents.

 

Les dépenses sont occasionnées par les achats lors de la fête du quartier, les impressions relatives aux «  Lou Reboussié », les assurances la cotisation à l’UCQNM etc …

Le résultat fait apparaitre un déficit de 360 € qui, souligne la trésorière, sera compensé par le remboursement des frais de contentieux engagés pour le «  mur de la route d’Alès » et permettra ainsi un rééquilibrage des comptes.

 

Quitus est donné à la majorité à la trésorière pour sa gestion, avec 3 voix contre.

 

 

Renouvellement Conseil d’Administration :

Il est ensuite procédé au renouvellement du conseil d’Administration. 

Les membres à renouveler sont les suivants :

Claudine Schweyer, Élisabeth Gombert, Alain De Saint  Cyr, Cécile Elie,  Odette Hénin, Jean-Pierre Choquet, André Cabane, Norbert Vivès, Bernard Fièvre, Christiane Cancel, Caroline Martineau, Daniel Poudevigne, Anne-Marie Privat, Jean François Bonnet, Marc Ferrier, Brigitte Creps.

Ont proposé leur candidature :

Gilles Lemaire, Denis Grandjean, Claude Schweyer, Michaël Hirn

 

 

Le Nouveau Conseil d’Administration est élu à la majorité, avec 1 abstention.

 

Questions aux  Élus :

 

Haut débit :

Les habitants équipés par Alsatis ont connu de nombreux problèmes de connexion irrégulière, de téléphonie hachée et de pannes diverses, sans parler du silence total du service après vente d’Alsatis, dont la hotline reste muette…et inopérante.

Cyril Yverexplique les étapes de développement du projet gouvernemental pour le « Très Haut Débit sur tout le territoire national »

Etape 1 :

Nîmes Métropole va investir 5 Millions d’€ pour la desserte du THD  (Très Haut Débit) : la fibre optique arriverait au cœur du quartier de villeverte fin 2011, ce qui permettra de fiabiliser la collecte et d’augmenter les débits entrants et sortants (10 Mgbits en symétrique) Cette étape est un pré requis indispensable pour obtenir ensuite le remplacement de la boucle locale.

Etape 2 :

Plus difficile à réaliser en raison des coûts : en zône blanche, le coût d’une prise optique amenée à chaque maison est estimé à 2000 € environ pour la collectivité.

Un programme est prévu au niveau gouvernemental pour mettre en place un projet pilote de Très Haut Débit dans les zones peu denses , dites « zones blanches », comme notre quartier.

 

Mr Podlecki indique que 15 000 personnes sont concernées par le haut débit, et donc actuellement par les prestations d’Alsatis.

 

Laurent Trachédéclare que le dernier incident du mois de Septembre est du à un problème technique consécutif à un orage sur le pylône partagé avec Bouygues Télécom (difficultés d’intervention),

Pour l’incident du mois d’ Août, une remise commerciale sera faite par Alsatis.

De même, une remise commerciale sera également accordée par Alsatis dès qu’il y aura un incident réseau.

 

Teddy Dourre explique brièvement les inconvénients liés au fonctionnement du téléphone :

 Le premier flux à être pénalisé est le téléphone car c’est un signal électrique transmis à un récepteur.

La transmission du signal électrique «  téléphone » est  une technique plus complexe que les ondes pour internet. Les flux seraient plus importants que prévu. La desserte par Alsatis est une mutualisation de collecte avec des difficultés de répartition entre les signaux, dont le nombre est en constante évolution croissante, ce qui nécessite des récepteurs / émetteurs plus puissants.

De plus 2 problèmes importants demeurent : les conditions typologiques (creux et bosses de notre quartier)  et climatiques ( soleil, pluie ou vent)  et le goulet d’étranglement de Villeverte.

Le lien radio actuel entre le relai de Tolozan et le château d’eau de Rodilhan est saturé à 10 mgbits/jour.

Alsatis ne dispose pas à ce jour de réseaux privés dédiés, comme France télécom qui bénéficiait à l’époque d’un répartiteur sur un réseau privé dédié.

Cependant pour améliorer la qualité des prestations, un nouveau lien radio va être créé pour mieux desservir Tolozan et les 3 antennes du quartier de Villeverte fin février 2011 !!!

 

Mme Ratajczakdéclare que la Mairie souhaite obtenir une meilleure couverture et se dit « prête » à investir dans un relais plus puissant sur l’émetteur de Rodhilan.

Certains points bas du quartier, ( comme le chemin de la préfecture où il y a un problème de végétation et de relief) ne pourront enfin capter le signal qu’après l’implantation de nouvelles antennes (ou relais local) qui nécessitent étude et un délai incompressible de 2 à 3 mois avant leur mise en place.

Des interventions sont donc programmées pour «  désaturer le relais de Villeverte », Nîmes Métropole intervenant en lieu et place des opérateurs habituels.

 

Les habitants de Villeverte et abonnés d’Alsatis ont le sentiment d’avoir une desserte totalement obsolète pour 2011 et demandent l’installation de la fibre optique dans le quartier. Certains habitants ne peuvent pas travailler, ni vendre leur bien, Internet et le téléphone étant une condition indispensable à une intention d’achat de nos jours et un facteur de développement économique incontournable pour une agglomération ambitieuse telle que Nîmes Métropole.

 

Problèmes de sécurité

Mr Sérafino fait un état des lieux des problèmes de délinquance de proximité et  des vols enregistrés entre 2001 et 2010 où l’on peut noter une recrudescence des délits, comme partout en France.

Le plan des Réboussiés a subi de gros cambriolages durant les 6 derniers mois et particulièrement en  Janvier.  

L’effectif total des divers agents dédiés à la sécurité : 210 personnes dont 146 agents municipaux, 8 agents dans les quartiers sensibles, 76 vidéo-surveillances , 200 caméras supplémentaires vont être installées aux points noirs .

L’heure avançant, les participants commencent à quitter la salle. La présidente propose qu’on organise une réunion spécifique avec Mr Sérafino pour envisager un projet concret et efficace concernant la sécurité dans notre quartier.

 

Pont sur la RN 106

Le tribunal a invalidé l’arrêté d’utilité publique déclaré par le préfet Mr Bellion. Un recours a été déposé par le Ministre de l’Environnement JL Borloo.

Pour faire « redémarrer » le dossier aujourd’hui, il suffirait que le Ministre retire son recours et que  le projet soit revu dans sa globalité conjointement avec les habitants, la DRE et les diverses parties prenantes.

 

 

Rocade Nord – Rocade Ouest :

Le désengorgement de la RN 106 ne pourra être effectif qu’avec la création des rocades Nord et Ouest. Le financement de la rocade Nord est assuré par le département, elle pourrait être mise en service pour 2015.

 

 

 

 

 

 

La rocade Ouest dépend d’un financement de l’état, qui n’est pas voté actuellement, une solution  de partenariat « Public – Privé » serait envisagée par la municipalité  pour accélérer les travaux, bien que cette solution soit loin de faire l’unanimité.

La présidente rappelle la demande de Villeverte et des autres quartiers Ouest  jouxtant le tracé du contournement Ouest : conserver le fuseau alternatif situé plus à l’ouest que le fuseau d’étude figurant à l’actuel PLU, afin de l’éloigner des habitations existantes (ex : Les Hauts de Nîmes, Vacquerolles, Carreau de Lannes)

 

Révision du PLU :

La présidente propose que des réunions de concertation soient organisées dans le cadre des Conseils de Quartier (une bonne échelle pour échanger) au stade des études, et ceci avant que le PLU révisé soit finalisé et mis à l’enquête, conformément aux circulaires  qui préconisent les procédures de concertation. Elle conseille donc à tous les habitants une vigilance accrue.

 

 

POINTS DIVERS

 

Ont été évoqués plusieurs autres problèmes :

Les risques d’inondation notamment au bas de l’Ancienne route d’Anduze et  chemin du Pathion…

Le parapet le long du chemin de fer chemin du paratonnerre à réparer.

La Présidente conseille de saisir Mme Jehanno par écrit de ces problèmes, afin qu’elle puisse transmettre les demandes et les suivre lors des réunions du Conseil de Quartier de Garrigue Ouest qui ont lieu 3 fois par an.

Mr Lemaire évoque les problématiques des constructions illégales, notamment impasse des Chanterelles.

 

L’Assemblée se termine tardivement.

Malgré ce, un verre amical est offert par le comité aux personnes présentes, ce qui permet de continuer les échanges avec nos élus, que nous remercions vivement pour leur écoute et leur disponibilité.

 

 

 

 

  

 

   

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hts de nimes 02/03/2011 21:07


Merci pour ce compte rendu,

Cependant je note que malgré plusieurs dates données et projet, rien de concret pour le haut débit.

Pourquoi investir encore dans les infrastructures pour le deploiment d alsatis tandis que la technologie est dépassée depuis 6ans et que la fibre (solution rationnelle sur le long terme et
répondant au exigence des habitants - contribuables) est encore envisagée sans plus de conviction.

C'est fou que personne ne soit capable de prendre ses responsabilités et denvoyer des équipes poser un satané fourreau de fibre jusqu'a chez nous. Vacquerolle a eu droit a son NRA-ZO pourquoi pas
les hauts de Nimes (villeverte sous entendu)