Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Comité de Quartier de Villeverte

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Nîmes, le 1er mars 2017

 

ENVIRONNEMENT

Le Préfet du Gard renforce les interventions de la louveterie
pour lutter contre les dégâts de sanglier

 

Contexte de l’action

Le département du Gard a payé en 2016 un lourd tribut au sanglier : 3 accidents mortels sur les routes et le doublement du montant des dégâts agricoles, sans oublier les atteintes aux biens des particuliers ou des collectivités.

Face à ce fléau dû à l’explosion de la démographie du sanglier, M. le Préfet du Gard a décidé d’engager toutes les actions possibles pour réguler les populations de ce mammifère, en partenariat avec la Fédération des Chasseurs du Gard, l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, la Chambre d’Agriculture du Gard et les lieutenants de louveterie.

Les interventions administratives de la louveterie

Les lieutenants de louveterie sont des personnes nommées en qualité d’auxiliaires bénévoles du service public en matière de faune sauvage et de destruction des animaux nuisiblesIls sont chargés d’exécuter les interventions de régulation administrative ordonnées par le Préfet, lorsque la chasse ou la destruction de nuisibles n’est pas envisageable (hors temps de chasse légal ou dans des secteurs sensibles : milieux péri-urbains, infrastructures de transport, etc.). Ces experts veillent tout particulièrement au respect des règles de sécurité lors de leurs interventions.

Secteurs concernés par les interventions renforcées

Considérant que certains territoires concentrent, année après année, l’essentiel des dégâts agricoles du département, le Préfet du Gard a décidé d’organiser en 2017 des interventions renforcées de la louveterie, afin de rétablir l’équilibre agro-sylvo-cynégétique (soit réguler le gibier pour limiter les dommages aux récoltes).

Les territoires de la Vaunage, du bois des Lens, du massif des gorges du Gardon, du massif de Valliguières et des garrigues de Lussan feront l’objet de ces opérations, du 1er mars au 15 octobre 2017. Pour cela, les louvetiers organiseront régulièrement et de manière préventive des battues administratives, des tirs de nuit ou des poses de cage-piège (pièges non mutilants).

Le Préfet invite les citoyens du Gard à faciliter la tenue de ces opérations, ordonnées pour assurer la sécurité publique et la prévention des dommages aux biens.

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article