Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par VILLEVERTE

Nettoyage de la future « voie verte »

Une démonstration grandeur nature d’une coopération réussie entre un comité de quartier et les services techniques de la mairie a eu lieu Dimanche 5 Mai.

L’année dernière lors de la visite du Sénateur Maire dans notre quartier, il avait été suggéré de transformer l’ancien DCFI qui contourne les Hauts de Nîmes en « voie verte ». Une réunion sur place à l’automne avec Claude de Girardi adjointe responsable de la voierie fait avancer cette idée, sans engagement de faire une vraie « voie verte » trop contraignante, mais en programmant un nettoyage de la garrigue et en nivelant le tracé.

Début d’année des membres du comité de Villeverte avaient convenu pour aider les services de la mairie et montrer leur engagement de se retrouver pour un nettoyage de la garrigue de part et d’autre de la future « Voie verte » contournant les Hauts de Nîmes. Cyril Robert responsable des espaces verts, de l’environnement et de la propreté c’était engagé a faire intervenir (même un dimanche) son équipe dès qu’il connaitrait la date retenue par le comité.

Le but pour le comité était que muni de gants et de râteaux nous sortions de la végétation sur une profondeur d’environ 10 m les déchets de toutes sortes souillant la garrigue. Nous devions dans la mesure du possible trier les déchets, notamment le verre et le métal afin que l’équipe sous la houlette de Cyril Robert puisse plus facilement charger les camions.

À 10 heure pile, l’équipe Villeverte était sur place, une dizaine de personnes .

Cyril Robert au volant d’un premier camion nous à rejoint et nous à distribuer : sacs poubelles, bacs, pinces (très pratiques), suivit de peu de 2 autres camions.

Tout le monde c’est mis au travail, il faisait beau mais pas trop chaud, au fur et à mesure les tas de détritus sortis de la garrigue étaient chargés dans des bacs et transvasés dans les camions.

À 11 H une pose café, jus de fruits cake était la bienvenue et appréciée de tous.

À 12 H 30 les camions étaient bien remplis, les équipes fatiguées mais contentes.

800 m environ ont été nettoyés, BRAVO !

Cyril Robert a promis d’envoyer rapidement une équipe avec un chargeur pour retirer les gravats trop encombrants.

Il a été convenu avant de se quitter, d’organiser une deuxième séance pour essayer de rejoindre l’entrée des Hauts de Nîmes, en espérant une équipe Villeverte renforcée.

Encore un grand merci à l’équipe de Cyril Robert qui allie gentillesse et efficacité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Il n'y a pas qu'un âne à la foire qui s'appelle Martin, de même qu'il n'y a pas qu'un réboussier qui peut se prénommer John (le terme Doe n'a pas été mentionné)! Et pour la petite histoire, le nom "John Doe" est utilisé par les anglo-saxons depuis le 18ème siècle pour désigner un inconnu ou un anonyme, notamment en cas de décès. Il n'y a vraiment que dans les hopitaux, les morgues ou les cimetières (et le présent blog) où le nom John Doe peut être lu. Nous considérerons donc le "John Doe de Villeverte" comme un Monsieur X ou un encore un parfait anonyme.(un de plus)...
Répondre
J
Je n'ai jamais prétendu le contraire
D
John (le prénom seul) me paraît pourtant d'un anonymat total.
L
Attention à l'usurpation d'identité...

En tous cas celà part d'une bonne intention, non ?
Répondre
J
Absolument formidable! La Mairie de Nîmes a trouvé un excellent auxiliaire dans le comité de quartier de Villeverte! La Mairie lui coupe les subventions mais le comité se met à quatre pattes pour nettoyer gratuitement ce qui ressort du domaine public! Vraiment bravo! Et qu'y a-t-il en contrepartie? Rien. Absolument rien, car cette "voie verte" ne verra jamais le jour, la Mairie ne s'étant d'ailleurs jamais engagée sur ce projet. L'équipe de M. Cyril Robert est certes formidable, si vous le dites. Mais elle a été payée pour ce qu'elle a fait, et en heures majorées car il s'agissait du week-end!. Mort de rire!
Je ne sais pas qui pilote ce comité de quartier actuellement, mais il est temps de quitter le monde des Bisounours, de revenir sur terre, et de prendre en compte les véritables enjeux du quartier et les préoccupations premières des habitants du quartier! Par exemple, le suivi du chantier du carrefour du paratonnerre et l'action des opposants.
P.S.: Que le redacteur de l'article révise un peu son français avant de prétendre à mettre des articles en ligne. Ce texte lamentable est bourré de fautes élémentaires, plus énormes les unes que les autres...
Répondre