Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par VILLEVERTE

Cet échange de courriels (entre Marc Ferrier et Jean Paul Boré, Conseiller Régional du Languedoc Roussillon)    se lit de bas en haut pour suivre la chronologie des dates

 

Bonsoir,

 

Je m’attendais à cette réponse, le problème demeure car 80% de 140 000 habitants ce n’est tout de même pas la même chose en nombre que 80% d’un village de 500 habitants ; me semble-t-il…..

 

 

Cordialement ,

 

Marc FERRIER

De : Jean-Paul BORE [mailto:jp-bore@wanadoo.fr]
Envoyé : vendredi 4 mars 2011 16:33
À : 'Marc Ferrier'
Objet : RE:

 

Bonjour Monsieur,

Renseignements pris, voici quelques éléments.

D’abord, vous trouverez en pièce jointe un document qui relate l’engagement de la région sur l’ensemble du territoire. Vous noterez qu’il s’agit d’une initiative régionale somme toute exceptionnelle au regard de ce qui se fait dans les autres régions.

Voici la réponse que me font les services concernant les cas qui demeurent encore en suspend.

« Monsieur,

Le programme haut débit régional a pour objectif d'intervenir dans les communes non ou mal desservies en accès internet haut débit . Pour ce faire, le programme prévoit une intervention dans les communes où moins de 80% de la population peut accéder à une offre à 2Mbs/seconde.

Ainsi, dès qu'une commune est, en moyenne desservie à 80% et plus, et bien qu'il existe, au sein de cette commune, des "poches" de population toujours mal desservies, ces communes ne font pas partie du programme.

C'est le cas de la plupart des "grandes " communes de la région dont le taux de desserte à 2Mbs (et plus) est très largement supérieur à 80% de la population mais dont certains quartiers sont malheureusement encore non équipés. »

J’espère que nous trouverons une solution avec les opérateurs privés, que nous aidons du coup avec les finances publiques, afin d’arriver au plus tôt à 100% de couverture du territoire. Tel est le sens de ma demande auprès des services. Je comprends parfaitement votre situation qu’il m’arrive de partager comme d’autres nîmois.

Je ne manquerai pas de vous tenir au courant.

Très cordialement

 

Jean Paul Boré

Conseiller Régional Languedoc-Roussillon

Délégué à la jeunesse, au handicap

Lutte contre les discriminations,

le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie

Membre du Comité des Régions d'Europe

Logo Région

E-Mail: jp-bore@wanadoo.fr

Blog: http://www.jean-paul-bore.com

P Pensez à l'environnement avant de m'imprimer

 

 

 

De : Marc Ferrier [mailto:marc.ferrier@  
Envoyé : jeudi 10 février 2011 19:06
À : 'Jean-Paul BORE'
Objet : RE:

 

Bonsoir,

 

Je prends note de votre réponse et je vous en remercie beaucoup.

 

Je représente le comité de quartier de Villeverte auquel j’appartiens au niveau du conseil d’administration mais ce dossier ahurissant concerne toutes les collines Nord de Nîmes où vivent des milliers et des milliers d’habitants qui se débrouillent comme ils peuvent avec une connexion très défaillante voire inexistante ; en 2011 c’est incroyable et les habitants ne comprennent pas cet abandon du Conseil régional ; on ne peut imaginer des règlements de compte politiques sur le dos de citoyens qui n’y sont strictement pour rien…

 

Très Cordialement,

 

 

Marc FERRIER

 

De : Jean-Paul BORE [mailto:jp-bore@wanadoo.fr]
Envoyé : jeudi 10 février 2011 18:31
À : 'Marc Ferrier'
Objet : RE:

 

Bonsoir Monsieur

Ayant eu le plaisir de vous lire dans d’autres mails, j’ai demandé à la direction concernée du conseil régional de me préparer un dossier afin de vous répondre le plus précisément possible. Je le fais d’autant plus volontiers que je compatis aisément avec vous et toutes les autres personnes touchée par ces manquements incompréhensibles.

A très bientôt de vous informer.

Bien cordialement à vous.

 

Jean Paul Boré

Conseiller Régional Languedoc-Roussillon

Délégué à la jeunesse, au handicap

Lutte contre les discriminations,

le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie

Membre du Comité des Régions d'Europe

Logo Région

E-Mail: jp-bore@wanadoo.fr

Blog: http://www.jean-paul-bore.com

P Pensez à l'environnement avant de m'imprimer

 

 

 

De : Marc Ferrier [mailto:marc.ferrier@

 

 Envoyé : jeudi 10 février 2011 11:19
À : jp-bore@

 Cc : 

Objet : TR:

 

Bonjour Mr Boré,

 

Nous sommes des habitants d’un quartier de Nîmes (Villeverte : 1500 habitants) à la recherche d’un peu de clarté et de lisibilité dans les opérations du Conseil Régional…

 

Comment est planifiée par la Région Languedoc Roussillon le développement de la  fibre optique sur le territoire ????

 

Vous sachant un homme de dialogue et d’ouverture nous espérons de votre part une réponse assez précise et technique concernant le développement d’une technologie qui peut même à l’heure actuelle induire des révolutions dans certains pays ; vous ne sauriez être insensible à une telle information me semble-t-il !

 

Lire ci-dessous ,

 

Merci !

 

Un Nîmois, un Gardois, un habitant du Languedoc Roussillon…..

 

Cordialement,

 

Marc FERRIER

 

De : Marc Ferrier [mailto:marc.ferrier@

 Envoyé : mercredi 9 février 2011 10:47
À : 

Objet :

 

Bonjour,

 

Pour alimenter  le débat autour du haut débit et suite à la demande formulée hier soir en réunion voici la liste des insuffisances du système Alsatis :

 

-          Impossibilité d’avoir une box de type free, orange, Sfr, etc… avec tous les avantages techniques et d’abonnement que propose une box

-          Impossibilité de recevoir les chaînes de télévision (or nous perdons régulièrement le signal de certaines chaînes dans le quartier)

-          La téléphonie ne fonctionne pas ou très très mal donc la plupart du temps  inutilisable

-          Une fiabilité qui a été jusqu’à présent très aléatoire

-          Obligation de s’abonner à Alsatis, pas d’autres opérateurs ; si Alsatis disparait pour différentes raisons, le quartier plonge à nouveau dans le plus bas débit qui soit

-          Obligation pour beaucoup d’habitants qui n’ont pas la chance d’avoir l’émetteur de visu (à cause des arbres ???) d’installer un mat de 10, 12 voire 15 mètres comme chez moi (toute visite de mon installation est possible) ; il faut haubaner ce mat en 3 points d’ancrage ; je ne vous dis pas le montant des travaux…..

-          Un débit qui tourne autour de 1,5 méga ce qui n’est pas extraordinaire et va le devenir de moins en moins

 

 

Au niveau financier :

 

 

-          Obligation d’avoir un abonnement supplémentaire de type clé 3G quand internet est un outil indispensable pour le travail pour remédier aux insuffisances d’Alsatis (attendons les prochains orages….)

 

-          Obligation de conserver un autre abonnement téléphonique chez France télécom puisque Keyyo fonctionne de temps en temps seulement

 

-          Obligation de louer en plus du forfait l’antenne satellite fournie par Alsatis

 

 

Mes parents habitent Castanet et pour 30 euros bénéficient de communications illimitées sur fixes, ont une box avec les avantages qui vont avec, reçoivent la télévision numérique par la même box, n’ont jamais eu de pannes.(en 3 ans d’utilisation)

 

Ce mois ci j’ai payé :

 

Abonnement alsatis : 33,40 euros

Abonnement keyyo : 7, 15 euros

Abonnement clef 3G : 5,00 euros  (pas utilisé ce mois ci et heureusement car dès qu’on utilise une clé 3G la facture explose)

Abonnement France télécom : 66,40 euros (uniquement appels sur fixes bien entendu)

 

 

Total : 111,95 euros !!! au lieu de 30 euros… et ceci tous les mois

 

 

Au niveau du citoyen :

 

Je paie comme tout un chacun dans le quartier, des impôts locaux très conséquents, et je ne comprends pas que des milliers et des milliers de Nîmois soient tenus à l’écart du plan fibre mis en place par la Région (plan réclamé dernièrement sur tout le territoire national par Le Président de la République qui serait certainement effaré d’apprendre la situation de notre ville au niveau du numérique) et qui équipe en ce moment des villages et des hameaux dans toute la Région Languedoc Roussillon.

 

Qu’on ne me parle pas de coûts car il y a bien quelqu’un qui paie pour alimenter en haut débit le mas de mon amie perdue dans les montagnes cévenoles de Portes (où elle habite un mois par an l’été…) sur la commune de St Cécile d’Andorge et je puis vous assurer que ce mas en question est vraiment loin de tout, très loin de tout.

 

Je pense qu’il  faut une volonté politique d’équiper correctement sur le plan du numérique la ville de Nîmes pour la faire entrer dans le 3ème millénaire, ceci dit sans être pompeux….

 

 

Itea missa est  (une fois de plus)

 

 

Bien cordialement,

 

Un Nîmois, un Gardois, un Languedocien…(enfin me semble-t-il…)

 

FERRIER Marc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D

Cher voisin, Loin de moi l’idée de vous froisser dans mon commentaire. Je n’ai pas la science infuse mais j’ai mon opinion sur le problème de notre quartier vis-à-vis notamment du haut débit. Je
n’ai pu me déplacer pour la réunion sur le sujet, mais les images que j’ai visionnées sur le blog de Villeverte m’ont convaincu que cela aurait été inutile, tant les intervenants extérieurs étaient
mal à l’aise mais figés sur leurs positions instables (dépendance commerciale ou politique oblige !)
Nous avons tout d’abord un problème de « positionnement territorial» : En effet, plusieurs collectivités territoriales gèrent la couverture du haut-débit dans le département : Le conseil régional,
le conseil général, et les communautés de communes. Le conseil régional et le conseil général ne s’occuperont jamais de nous car notre ville est d’un bord politique opposé au leur, et ils estiment
certainement que c’est à l’agglo de couvrir notre quartier comme elle le fait sur d’autres communes.
Il y a ensuite un problème de « rentabilité politique et économique ».
Notre quartier est une zone pavillonnaire, à habitat dispersé et à faible densité de population. Aucune entreprise n’est susceptible de venir s’y implanter. Sur le plan de l’urbanisme,
l’accroissement est négligeable compte tenu des restrictions du P.O.S. Nîmes-Métropole doit considérer que l’investissement pour amener le haut débit dans les garrigues n’est pas rentable. On
n’intéresse personne !
Personne ne nous le dit franchement, car ce n’est pas politiquement correct et que les politiques (de tous bords) ne sont jamais francs, mais c’est une réalité à laquelle nous devons faire
face.
Je pense que la situation n’évoluera qu’avec l’ouverture des rocades prévues d’ici à quelques années ou bien la sortie de terre du quartier « porte nord » sur l’ancienne route d’Anduze, qui
pourront amener la fibre optique dans leur sillage. Mais rien ne sera fait dans un court terme, que ce soit pour des raisons techniques ou électorales.
Les collectivités se retranchent derrière le fameux « 98% du territoire couvert », sans qu’il soit possible pour le citoyen de connaître exactement les limites des 2 % restants. Ces fameux 2%
restants peuvent être un fourre-tout avantageux...
L’agglo estime avoir rempli son contrat avec l’opérateur Alsatis et son système Wi-fi. On eut préféré une solution plus efficiente, avec un rapport coût/service bien meilleur que celui proposé qui
relève encore d’un bricolage indigne des avancées technologiques actuelles. Ce système wi-fi imposant une « vue-à-vue » entre émetteur et récepteur est obsolète, n’en déplaise aux techniciens de
Nîmes-Métropole qui, à mon avis, en sont tout de même convaincus en leur for intérieur ! A titre anecdotique, qu’a-t-on prévu pour la pousse des arbres qui augmente d’année en année et susceptible
de masquer la réception ? Va-t-on devoir monter des antennes de réception jusqu’à 15 ou 20M de haut ???
Pour conclure, tout ce que je viens d’exposer reste mon point de vue que je ne demande à personne de partager. Je comprends par contre l’indignation, l’incompréhension et le combat de beaucoup
d’entre nous que je soutiens. Je suis « sous Clé 3G+ » depuis pas mal de temps et j’ai le pressentiment d’y rester encore longtemps.
Bien amicalement à tous.


Répondre
F

bonsoir, je me suis adressé à Mr Boré parcequ'il est conseiller régional et donc en partie acteur et responsable de la mise en place de la fibre optique de la Région...Mme Barbusse fut contactée en
son temps mais...Par contre si certains du quartier veulent bien me relayer dans ce combat et s'ils ont des "entrées" que je n'ai pas ils seront les bienvenus...Quant à la mairie de Nîmes je crois
que depuis 7 ans je la tiens très très largement au courant du vide en la matière!!!La dernière assemblée générale en fut un exemple; tout le monde n'y était pas, dommage!


Répondre
D

Pouvait-on attendre autre choise comme réponse de la part de Jean-Paul Boré? Celui-ci habite à l'autre bout de la ville, non concernée par ces problèmes de haut-débit, et il n'est pas élu de notre
canton ou de notre circonscription. Par contre, le comité a t-il songé à solliciter Marie-Chantal Barbusse, conseillère générale de notre canton, et adjointe au sénateur-maire?


Répondre